Barça : la mise au point de Messi, un pas de plus dans l'histoire de la C1

Critiqué après le match aller, Lionel Messi a activement participé à la qualification du Barça pour les quarts de finale de la Ligue des Champions avec un doublé lors du 8e de finale retour face au Milan AC (4-0), mardi. L'international argentin a dissipé les doutes et dépasse Ruud Van Nistelrooy.



Barça : la mise au point de Messi, un pas de plus dans l'histoire de la C1

Peu en vue à San Siro, Lionel Messi n'avait pas échappé à quelques critiques en Espagne après la défaite du FC Barcelone sur la pelouse du Milan AC (2-0) en 8es de finale aller de la Ligue des Champions. Attendu au tournant mardi soir au Camp Nou, l'international argentin a répondu de la meilleure des manières en inscrivant un doublé, et plus précisément les deux premiers buts qui ont permis au Barça de combler son retard.

Un plan établi pour Messi, Constant surpris

Décalé sur le côté droit pour laisser David Villa en pointe, Messi s'est montré plus libéré. Un plan établi avant la rencontre par Jordi Roura. «Nous avions un plan très clair sur comment affronter ce Milan : écarter sur les ailes, recentrer notre avant-centre, Villa, pour permettre à notre faux neuf, Messi, d'être plus libre, et enfin jouer avec un pressing très élevé. Et ce plan nous a réussi à merveille» , a glissé le coach catalan après la rencontre.

Du côté de Milan, on ne s'attendait visiblement pas à une telle prestation du prodige barcelonais. «On ne pensait pas qu'il serait à ce niveau mais il était vraiment dans un grand soir. On comprend pourquoi il est le meilleur joueur au monde. Il l'a démontré ce soir, comme il le fait tous les week-ends. Quand on voit ce qu'il fait, on ne peut que lui tirer un grand coup de chapeau» , a déclaré de son côté le défenseur milanais Kevin Constant à RMC.
 

Messi, 2e meilleur buteur de l'histoire de la C1

Messi a donc retrouvé sa fougue et continue d'affoler les statistiques avec 53 buts inscrits en 42 rencontres cette saison, toutes compétitions confondues. Son doublé face aux Rossoneri lui permet de devenir le deuxième meilleur buteur de l'histoire de la C1, depuis l'introduction de la phase de poules en 1992-1993. Avec 58 réalisations, le quadruple Ballon d'Or passe devant Ruud Van Nistelrooy (56 buts) mais reste encore loin de Raúl (71 buts). Un score loin d'être inaccessible pour ce génie de seulement 25 ans...
Maxifoot.fr



Mercredi 13 Mars 2013 - 18:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter