Barça, les points clés de la mise en examen de Neymar

C'est une nouvelle qui a fait l'effet d'une petite bombe, ce mardi soir, dans une affaire qui dure depuis l'arrivée de Neymar à Barcelone. Le parquet brésilien a annoncé la mise en examen de la star du Barça pour évasion fiscale et falsification de documents sur la période entre 2006 et 2013, lorsqu'il avait quitté son club de Santos pour renforcer l'écurie catalane.

"Le Ministère Public fédéral de Santos a mis en examen le joueur de football Neymar da Silva Santos Junior, son père, Neymar da Silva Santos, et les dirigeants liés au club de football Barcelone, Alexandre Rosell Feliu et Josep Maria Bartomeu Floresta, pour évasion fiscale et falsification", a ainsi expliqué le Parquet dans un communiqué suite au témoignage du joueur.






Dans les faits, plusieurs points clés se dégagent dans le rapport du parquet :

Neymar est donc accusé d'évasion fiscale et de falsification de documents par le procureur Thiago Lacerda Nobre.

Dans cette affaire, le père de Neymar est décrit comme "le cerveau" de l'opération, à l'origine de plusieurs fraudes contractuelles pour la gestion des droits d'image de son fils. Neymar et son père sont accusés d'utiliser une société intermédiaire, Neymar Sport e marketing, utilisée pour ses droits d'image à Santos et Barcelone, un point central dans ces accusations puisque Neymar aurait ainsi évité de payer des impôts sur le revenu en tant qu'individu - des taxes qui sont plus élevées - et cette démarche représenterait un montant de 55% de l'argent non-versé au fisc brésilien entre 2006 et 2013.

Un autre point selon le parquet, également en lien avec cette société intermédiaire, serait le transfert des revenus publicitaires dans cette société avant que le joueur ne signe un contrat avec Nike, son premier gros sponsor. 14 autres contrats auraient été signés avec d'autres sponsors en utilisant les mêmes procédures.

Son transfert à Barcelone est également dans le viseur puisque Sandro Rosell et Josep Maria Bartomeu, ancien et actuel président du Barça, sont accusés d'avoir utilisé "à partir de novembre 2011 une série de documents pour simuler un accord entre le joueur et Barcelone".



Cette année-là, toujours selon le parquet, Barcelone aurait versé la somme de 10 M€ à une autre société impliquée dans le schéma, N & N Consultoria Esportiva e Empresarial, à titre d'avance pour un futur transfert à Barcelone. Les parties auraient convenu que la somme devrait être remboursée en 2014, lorsque l'accord serait effectif. Le Brésilien a été transféré un an avant et ce contrat a été annulé, le Barça versant 40 M€ à Neymar en guise d'indemnisation.

Avec GOAL.FR 



Mercredi 3 Février 2016 - 09:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter