Barcelone, retour au foot ?

Après la démission jeudi de son président, Sandro Rosell, mis sous pression par "l'affaire Neymar", le FC Barcelone retrouve le terrain ce dimanche, lors de la réception de Malaga (21h00). Une victoire est impérative pour repasser devant le Real, leader provisoire.



Barcelone, retour au foot ?

Après la tempête, le retour au calme ? C’est l’ambition légitime du FC Barcelone ce dimanche soir, à l’occasion de la réception au Camp Nou de Malaga, décevant 15e de Liga (cinq points devant le Real Valladolid, 18e), au sortir d’une fin de semaine mouvementée. Ou quand le terrain revêt des allures d’échappatoire idéale au véritable tsunami vécu jeudi, en début de soirée, par l’ensemble de la communauté blaugrana.

L'édifice Barça ébranlé

Au cours d’une conférence de presse improvisée à la hâte, Sandro Rosell, président du Barça, a annoncé sa démission. Visé par une plainte de Jordi Cases, un pharmacien socio du club, au sujet du transfert de Neymar, l’été dernier, Rosell a précipitamment cédé son tablier à Josep Maria Bartomeu. Vendredi, celui-ci a révélé que le coût de l’arrivée de la pépite brésilienne en Catalogne, en provenance du Santos FC, s’élève à 130,2M€, et non 57,1M€ comme annoncé initialement.
 

Dans ce contexte chaotique, staff et joueurs catalans font front, et tentent de rester mobiliser vers l’essence même d’un club de football : le terrain, le jeu, la gagne. «Ce n’est pas une situation enviable,reconnaît Gerardo Martino. Je respecte la décision prise par le président et à partir de là, il faut se recentrer sur le football. Nous devons apporter une réponse footballistique aux évènements passés.»Dans quel état d’esprit ses ouailles abordent-elles la 21e journée de Liga ? «Je les sens bien, assure Martino. J'ai parlé individuellement avec certains joueurs, et j'ai senti qu'ils voulaient aller de l'avant. Ils ont envie de bien jouer, de gagner.»

Retrouver le goût de la victoire

Gagner, une performance après laquelle les Catalans courent depuis deux matches : ils restent sur deux nuls en Championnat, contre l’Atlético (0-0) puis Levante (1-1).  Et ont été provisoirement détrônés, en tête de la Liga, par le Real Madrid, vainqueur samedi après-midi de Grenade (2-0). «La meilleure manière que le Real Madrid reste derrière le Barça (au classement) est que le Barça gagne», résume Martino, toujours privé sur blessure de Puyol, Iniesta, Montoya, Song et, bien sûr, Neymar. Au sujet de l'attaquant brésilien, Martino a une certitude : l'affaire relative à son transfert «ne va pas l’affecter lors de son retour.» Des certitudes, c'est précisément ce qui paraît subitement manquer à la maison Barça.

Source : Francefootball
 




Dimanche 26 Janvier 2014 - 13:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter