Barthélémy Dias crie au "complot politique" et "démolit" Me Omar Youm

Barthélemy Dias comme à son habitude a foncé droit sur ses contempteurs. Il a estimé que le dossier judiciaire ouvert à la suite de la démolition de panneaux publicitaires implantés dans sa commune résulte d’un «complot politique» ordi par le désormais ancien ministre des Collectivités locales, Me Omar Youm. Il a tiré à boulets rouges sur l’actuel directeur de cabinet du chef de l’Etat tout ne manquant pas de se prononcer sur son refus de déférer à la convocation de la police. A ce sujet, le procureur en a un peu pris pour son grade. «Ce n’est pas une convocation, c’est une provocation, c’est un acharnement. Avant d'affirmer son refus d’être un fait valoir», a-t-il affirmé en conférence de presse ce jeudi 25 juin au siège de sa mairie.



Le maire de Mermoz-Sacré cœur s’en est vertement pris à l’ancien ministre des Collectivités locales, Me Omar Youm. Il l’a accusé nommément d’être à la base de ces poursuites judiciaires enclenchées à la suite de la démolition des certains panneaux publicitaires implantés dans son périmètre communal. «Je souhaiterai qu’on laisse la justice en dehors de cette affaire. Elle n’a rien à voir avec ce dossier», a déclaré Barthélemy Dias avant d’embrayer. «Ce dossier (judiciaire, Ndlr) a été comploté par l’ancien ministre des collectivités locales Me Oumar Youm».
 

Le Maire de Mermoz Sacré-cœur d’enfoncer le clou : «de toute l’histoire politique du Sénégal, Me Omar Youm est le seul ministre des collectivités locales qui s’est permis de traiter un maire “d’incompétent et d’ignorant”. Réponse du berger à la bergère : «et j’ai été dans l’obligation de lui rendre cette insulte en lui demandant de se regarder dans un miroir le matin au réveil. Parce que la vision du chef de l’Etat, dans le cadre de l’acte III de la décentralisation était de faire de nos territoires, des localités viables fiables, rentables éventuellement bancables». Sur ce dossier, il a rappelé qu’au-delà «des maires socialistes, tous les maires de l’APR, les maires du PDS, tous ont eu à décrier l’acte 3 de la décentralisation. Parce que malheureusement, notre espoir s’est transformé en désillusion. Le ministre des collectivités locales qui était chargé de la mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat a prouvé de part cette situation son incompétence», a-t-il pesté.
 

Dans le même sillage, Barthélemy Dias pense que “tout cela est un règlement de compte personnel”. Il est d’avis et cogne encore plus fort: “des accidents de l’histoire comme j’ai traité le ministre Oumar Youm, se permettent d’instrumentaliser les leviers de l’Etat pour régler des comptes personnels. Aujourd’hui de part mes propos, je déclare que le Parti Socialiste doit avoir un candidat, de part mes propos, je dénonce la boulimie foncière, de part mes propos, je considère que le Président Macky Sall doit s’ouvrir au dialogue. Certains individus qui n’ont pas été mandatés par le président de la République  se permettent d’être des perroquets de service”.
 





Jeudi 25 Juin 2015 - 17:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter