Barthélemy Dias fulmine: «Tanor Dieng ne doit pas porter plainte contre des socialistes pour… »

Le maire de Sacré Cœur Mermoz, Barthélemy Dias, fustige la démarche du secrétaire du parti Socialiste Ousmane Tanor Dieng qui a porté plainte contre des militants socialistes cela fait suite aux échauffourées qui avaient émaillé une réunion du bureau politique. Selon le jeune maire socialiste, le Sg du Ps ne doit porter plainte contre ses camarades pour simplement faire plaisir au régime du président Sall. En effet des militants socialistes défilent depuis hier à La Brigade des Affaires Générales (BAG) de la Division des Investissements Criminelles (DIC) suite à une plainte du Patron dudit parti.



Barthélemy Dias fulmine: «Tanor Dieng ne doit pas porter plainte contre des socialistes pour… »
« Je demande au secrétaire général de notre parti de retirer sa plainte, parce que des socialistes n’ont pas le droit de porter plainte contre des socialistes, seulement pour les beaux yeux du Président Macky Sall ». Le maire de Sacré Cœur-Mermoz soutient ainsi les militants socialistes devant faire face aux limiers de la BAG, non loin de la cave du tribunal de Dakar. Ce, après les violences qui avaient émaillé le bureau politique du Ps avant le référendum. Hier, les socialistes sont venus nombreux témoigner leur soutien à leurs camarades à la suite de la plainte déposée par Ousmane Tanor Dieng.
 
Barthélemy Dias affirme que les jeunes qui ont été interrogés par les juges ne sont pas des nervis. Toutefois, il déplore ce qui s’est passé à la Maison du PS. Considérant qu’aucune personne n’a été blessée et qu’il n’y pas eu de perte en vie humaine, le maire de Sacré Cœur ne voit pas ce que le Tribunal vient faire dans cette affaire. « Ce n’est ni la première fois, ni la dernière fois qu’on s’insultera entre nous. On est en démocratie, ceci  est une réalité et un slogan au sein de notre parti. Un climat d’apaisement doit se faire au sein du parti. Car, toute autre dynamique consisterait à affaiblir le PS », déclare l’ancien responsables des jeunes socialistes. 
 
Pour lui, « la politique n’est rien d’autre que des échanges d’idées et, malheureusement, il y a eu un manque de concertation et de dialogue. Les responsabilités sont partagés, car notre parti est un patrimoine national, un legs, un héritage ». Il ajoute : « cette affaire ne concerne pas la justice, car elle est politico Ps-Ps. Aujourd’hui, quand vous dirigez, il faut accepter d’être critiqué et cela fait partie de la démocratie interne. L’homme que je connais, Ousmane Tanor Dieng n’est pas un homme de conflit. Je lui lance un appel à retirer sa plainte, car lorsqu’on est père de famille, on doit être à l’écoute et savoir pardonner».  


Samedi 18 Juin 2016 - 09:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter