Barthélémy Dias soutient Bamba Fall: "Ce vaste complot ne passera pas" (mis à jour)



 Barthélémy Dias soutient Bamba Fall:  "Ce vaste complot ne passera pas" (mis à jour)
Alors que l’Assemblée nationale va examiner ce mercredi même (à 17 heures, selon les dernières informations reçues par Pressafrik.com) son immunité parlementaire, le député-maire de Mermoz – Sacré Cœur est présentement au Palais de Justice de Dakar. Barthélémy Dias soutient son camarade de parti et de la coalition «Taxawu Dakar», Bamba Fall convoqué ce matin dans l’affaire dite du saccage de la Maison du Parti Socialiste (PS) après les événements survenus le 5 mars dernier. Ce, alors que les socialistes devaient se prononcer sur la conduite à tenir pour le référendum du 20 mars dernier. De blanc vêtu, Barthélémy Dias n’y va pas de main morte pour dénoncer «un vaste complot». A signaler la présence du maire de Dakar et fer de lance de la coalition "Taxawu Dakar", Khalifa Sall et Moussa SY, l'édile des Parcelles Assainies devant le rassemblement de militants socialistes.

«Ce qu’il y a lieu de retenir aujourd’hui, c’est que ce vaste complot qui consiste à museler le département de Dakar, à réduire la contestation au silence, ne passera pas. Nous allons continuer nos tournées. Il s’agit aujourd’hui de faire comprendre aux socialistes que nous devons, main dans la main, construire l’avenir. Après les calculs des uns et des autres, surtout les calculs liés au Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), les gens ont compris aujourd’hui qu’il n’y a rien à attendre de cette coalition. Donc, nous allons construire l’avenir dans la sérénité, dans la lucidité et dans l’objectivité et on espère que les élections législatives qui viendront seront un exemple que le PS reste et demeure une force politique… », dit Barthélémy Dias. 

Sur sa présence, le député socialiste de dire qu’il a tenu à venir pour «soutenir le camarade-maire Bamba Fall face à cette injustice qui frappe le département de Dakar, face à ce complot qui cible le département de Dakar et ses responsables particulièrement le maire Khalifa Sall».
 
«Nous sommes venus aujourd’hui pour que ceux qui sont à l’origine de ce complot en l’occurrence la direction du PS sachent qu’ils ont en face d’eux des militants socialistes disciplinés mais déterminés à ce que ce parti ne soit pas hypothéqué, ne soit pas vendu et qui ne soit pas compromis. Aujourd’hui, tous les moyens sont bons pour donner des gages au pouvoir par rapport à un soutien. Le département de Dakar particulièrement ne soutiendra pas le président Macky Sall et nous avons l’intime conviction qu’il y a actuellement un vent qui souffle sur le pays et ce vent-là prendra le dessus sur ce qui se trame au niveau de la direction du parti. Il est hors de question de laisser une minorité, des individus qui ont été élus pour l’avenir du PS en particulier et l’avenir des Sénégal en général, le soin de réduire le parti en mouvement de soutien. Ce qui s’est passé le 5 mars, ce n’est rien d’autre qu’une expression de la frustration des militants qui se sentent abusés par cette minorité », tonne l’édile de Mermoz – Sacré Cœur. 
 


Mercredi 26 Octobre 2016 - 12:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter