Barthélémy Diaz contre Wattù Senegaal: «A l’heure où Macron a 39 ans, on propose le Doyen de la classe politique sénégalaise»



Barthélémy Diaz contre Wattù Senegaal: «A l’heure où Macron a 39 ans, on propose le Doyen de la classe politique sénégalaise»
Invité de QG (Quartier Général) de ce lundi soir, sur la Tfm, le maire de Mermoz-Sacré Cœur a commenté la décision du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) de quitter Mankoo pour lancer Wattù Senegaal avec AJ / PADS de Mamadou Diop Decroix, Bokk Gis Gis de Pape Diop, Tekki de Mamadou Lamine Diallo et une vingtaine de partis, selon les précisions de Mayoro Faye.

«A l’heure où (Emmanuel) Macron a 39 ans, on propose le Doyen de la classe politique sénégalaise», égratigne Barthélémy Dias. Né le 29 mai 1926, Me Abdoulaye Wade fête aujourd’hui ses 91 ans.

Selon le responsable du Parti Socialiste (PS) des Valeurs, c’est «parce qu’on refuse de comprendre les enjeux de l’heure» qui consistent à «imposer la cohabitation à Macky Sall» au soir des élections législatives 2017.

Dans ce sillage, Barthélémy Dias qui ne comprend le choix porté sur Me Abdoulaye Wade comme tête de liste, se demande «où est Oumar Sarr ?». Ce, d’autant plus que, dit-il, le PDS avait proposé la candidature du Secrétaire général national adjoint au sein de Mankoo Taxawu Senegaal.

«Le PDS en a le droit. Je demande juste pourquoi ils n’ont pas porté leur choix sur Oumar Sarr», déclare-t-il.

Et de poursuivre: «Le PDS n’a jamais proposé la candidature de Me Wade. C’est Pape Diop qui l’avait fait avant de retirer sa proposition en voyant que le PDS proposait la candidature d’Oumar Sarr». Mieux, soutient le responsable d’Initiative 2017 autour de Khalifa Sall: «Abdoulaye Wade n’a jamais été demandeur, je le tiens de source sûre. Mankoo a porté son choix»,
 
Barthélémy Dias ne manque pas de préciser que c’est lui-même qui avait proposé le choix du maire de Dakar comme tête de liste nationale.

«Depuis que Khalifa Sall est en prison, je n’ai pas pu le voir. Nous en sommes là au Sénégal», sert le responsable de la coalition Taxawu Dakar. 


Mardi 30 Mai 2017 - 02:12




1.Posté par Leuk le 30/05/2017 05:16
Mort dans l'oeuf pour Mankoo !

A l'image de l’Invincible Armada qui fut en réalité découragée et affaiblie (à 17% détruite) par la force des éléments naturels, Mankoo est rattrapée par les vieux démons inhérents aux querelles de leadership et d'opposition de style pour ne pas dire d'idéologie. A cela s'ajoute, l'effet destructeur des contre-attaques de la Marine Anglaise, et là des torpilles de Macky Sall.

En somme, tous les effets combinés ont amenés des Partisans Mobilisés à changer de stratégie, ré-adoptant malencontreusement la "Logique de jamais se mettre derrière quelqu'un d'autre", renonçant ainsi aux objectifs de départ plus ambitieux et plus nobles pour lesquels il était bien formulé que ;
"Chaque leader devra s'investir dans sa base pour gagner son département : Khalifa à Dakar, Gakou à Guédiawaye, Idy à Thiès, Oumar Sarr à Dagana ...".

On a fait rêver plus d'un.

Tout compte fait, ce n'est gère sérieux que l'on bute sur des questions de tête de liste nationale. Mais parce que les données ont changé sans doute. L'avenir nous édifiera.

2.Posté par Leuk le 30/05/2017 05:16
Mort dans l'oeuf pour Mankoo !

A l'image de l’Invincible Armada qui fut en réalité découragée et affaiblie (à 17% détruite) par la force des éléments naturels, Mankoo est rattrapée par les vieux démons inhérents aux querelles de leadership et d'opposition de style pour ne pas dire d'idéologie. A cela s'ajoute, l'effet destructeur des contre-attaques de la Marine Anglaise, et là des torpilles de Macky Sall.

En somme, tous les effets combinés ont amenés des Partisans Mobilisés à changer de stratégie, ré-adoptant malencontreusement la "Logique de jamais se mettre derrière quelqu'un d'autre", renonçant ainsi aux objectifs de départ plus ambitieux et plus nobles pour lesquels il était bien formulé que ;
"Chaque leader devra s'investir dans sa base pour gagner son département : Khalifa à Dakar, Gakou à Guédiawaye, Idy à Thiès, Oumar Sarr à Dagana ...".

On a fait rêver plus d'un.

Tout compte fait, ce n'est gère sérieux que l'on bute sur des questions de tête de liste nationale. Mais parce que les données ont changé sans doute. L'avenir nous édifiera.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter