Basket- Coupe du Monde : Team USA sur le toit du monde !

Le Team USA a remporté un nouveau titre mondial en détruisant la Serbie en finale (129-92) !



1er QT : Team USA 35 – 21 Serbie
La Serbie a très bien débuté cette finale de Coupe du Monde… avant de prendre le bouillon dans la deuxième moitié du premier QT ! Plus appliqués et plus concentrés, les joueurs de Sasha Djordjevic ont pris l’ascendant sur le Team USA lors des cinq premières minutes de la partie. Ils ont profité des largesses de la défense américaine pour inscrire des paniers faciles à l’image de ces deux dunks spectaculaires de Namja Bjelica (sur Kenneth Faried) et Nikola Kalinic. Milos Teodosic s’est lui aussi régalé en pénétration et c’est donc sans surprise que la Serbie menait 15-7 après quatre minutes de jeu.
Les joueurs de Team USA ont alors passé un 15-2 à leurs adversaires sous l’impulsion de James Harden et Kyrie Irving, étincelants en attaque, mais aussi grâce à l’activité défensive de DeMarcus Cousins (22-15). Plus athlétiques que les serbes, ils ont resserré la vis en défense empêchant ainsi tout panier facile. Adroit de loin, Irving (15 pts déjà) a fait explosé la Serbie en enfilant les paniers à trois-points. Le match pourrait être plié rapidement, et ce malgré les deux fautes d’Anthony Davis, si les joueurs de Mike Kryzewski continuent de mettre autant de pression sur les Serbes.

2eme QT : Team USA 67 – 41 Serbie
Comme on pouvait le craindre, ça sent déjà le match plié à Madrid. Mike Krzyzewski a fait tourner son effectif dans le deuxième QT mais le Team USA ne s’est pas relâché pour autant, au contraire. Kenneth Faried et ses coéquipiers ont continué à provoquer les pertes de balles adverses s’offrant ainsi quelques actions d’éclat en contre-attaque çà l’image de ce dunk surpuissant de l’intérieur des Nuggets. Après 15 minutes de jeu, l’écart est passé pour la première fois au-dessus de la barre des 20 points (50-29) et il n’a cessé de croître.
Sonnés après leur bonne entame, les Serbes n’ont pas su freiner l’hémorragie malgré les efforts de Miroslav Raduljica (7 pts) et Nemanja Bejlica (9 pts). Peut-être touchés au moral suite à leur passage à vide en premier QT, les joueurs de Sasha Djordjevic peinent à marquer alors que les Américains paraissent terriblement faciles. Insolent d’adresse, ils ont enchaîné les coups d’éclats individuels et les paniers primés depuis le début de la partie. En une mi-temps, le Team USA a déjà mis plus d’une jambe sur la plus haute marche du podium. James Harden (17 pts) et Kyrie Irving (18 pts) sont les meilleurs marqueurs côté américain.

3eme QT : Team USA 105 – 67 Serbie
Les Américains ont attaqué la deuxième période comme ils avaient terminé la première, en trombe. Sous l’impulsion d’un DeMarcus Cousins dominateur sous les panneaux, et ce dès des deux côtés du parquet (7 pts et 8 rbds à la mi-temps), ils ont continué à creuser l’écart, qui est repassé au-dessus des 30 points assez rapidement (83-52 après 5 minutes dans le troisième QT). Nerveux, les Serbes ont écopé de deux fautes techniques (Milos Teodosic et Miroslav Raduljica). Kyrie Irving, toujours aussi délicieux ballon en main, et ses troupes ont répondu à chacun des paniers de Bodganovic et ses coéquipiers. De quoi détruire l’adversaire aussi bien mentalement que moralement.
Bref, il n’y a pas match mais on se délecte des actions spectaculaires à l’image de ses deux claquettes dunks de Rudy Gay et DeMarcus Cousins ou de ce alley-oop entre Klay Thompson et Anthony Davis. C’est à se demander si l’on assiste à un match de gala et non une finale de Coupe du Monde.

4eme QT : Team USA 129 – 92 Serbie
Poussés par leurs supporteurs, les Serbes ont profité du léger relâchement des Américains en défense pour stopper l’hémorragie au début du quatrième QT. Bogdan Bodganovic a ainsi pu faire parler ses qualités en un-contre-un face à des joueurs qu’il côtoiera bientôt toute l’année (il a été drafté par les Phoenix Suns en juin dernier).
Mike Krzyzewski a profité du dernier QT pour faire tourner son effectif et même le peu utilisé Andre Drummond a été convié à la fête. Ce n’est pas pour autant que le Team USA a arrêté de faire le show. Côté serbe, Nikola Kalinic nous a aussi offert une paire de dunks spectaculaires.
La Serbie peut être fière de sa Coupe du Monde. Sasha Djordjevic a su créer une alchimie entre les anciens (Teodosic, Krstic) et les jeunes stars (Bodganovic). Quatrièmes à l’issue de la première phase, ses hommes ont amplement mérité leur médaille d’Argent. On peut regretter que la finale n’ait pas été plus disputée mais cette équipe serbe peut quitter la compétition la tête haute.
Les joueurs de Team USA ont eux marché sur la compétition. Alors certes, ils n’ont pas affronté les Espagnols. Certes, ils étaient privés de plusieurs stars. Mais la jeune génération américaine est juste extraordinaire, à l’image d’Anthony Davis, Kenneth Faried, Stephen Curry et consort. Les Américains sont sur le toit du monde. Encore une fois.
 

Basketsessoin.com

Lundi 15 Septembre 2014 - 11:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter