Basket : après l’installation d’une nouvelle fédération, les acteurs expriment leurs attentes

Des acteurs du basket national se prononcent par rapport à la nouvelle fédération sénégalaise de basketball, installée lundi par le ministre des Sports.



Basket : après l’installation d’une nouvelle fédération, les acteurs expriment leurs attentes
Cheikh Baba Diop, président AS Douanes
« Depuis toujours, on s’est battu pour que les clubs contrôlent la fédération. Nous attendons beaucoup de la nouvelle fédération. J’espère qu’elle va nous accompagner et que les sponsors ne seront pas uniquement pour les équipes nationales. Mais que les clubs qui font le basket, auront leur part. Nous attendons aussi la formation des petites catégories. Le football a fait une avancée dans ce domaine parce qu’il y a des sélections permanentes avec les U18, U20 OU U23. Nous espérons qu’on va prendre des entraineurs pour les petites catégories. Nous espérons que les clubs vont travailler afin qu’il y ait moins de violences dans les terrains. Parce que ce sont les clubs qui gouvernent. La communication doit être plus appuyée avec les clubs à travers les Ligues. Au niveau des textes, je voudrais aussi qu’on revoie les règlements généraux. Je ne parle pas des statuts mais des mutations et de la qualification des joueurs. Je pense qu’il y a énormément de problèmes pour les joueurs sénégalais de retour de l’étranger parce qu’il y a beaucoup d’incohérences. Un règlement dit qu’un joueur de retour de l’étranger même s’il reste un à deux ans sans club est toujours considéré comme un muté. On doit revoir la définition d’un muté. Je regrette aussi qu’il y ait autant de coptés dans la fédération. Je pense qu’on n’en avait pas besoin. Il y a des personnes compétentes dans les clubs pour faire ce travail. »

Mamadou Vieux Ndoye, international sénégalais
« Je pense que par rapport à l’équipe nationale, le CNBS et le ministère des Sports ont déjà tout calé pour la préparation de l’Afrobasket. Il y a beaucoup d’attentes mais on ne peut pas dire grand-chose puisque la fédération n’a pas encore pris fonction. Il faut leur laisser le temps de s’installer d’abord. »

Birahim Gaye, joueur local
« Je demande à la nouvelle fédération de travailler encore plus pour soutenir les clubs. Ils ont promis de développer le basket. Il faut aussi le réussir, cela ne doit pas se limiter à Dakar. Pour moi, les régions ont besoin de cela. La famille du basket doit être réunifiée pour que la discipline puisse aller de l’avant. Je demande aussi à Me Babacar Ndiaye de se rapprocher de ses challengers déchus (Matthieu  Faye et Baba Tandian) ».

Stades



 
 


Jeudi 2 Juillet 2015 - 14:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter