Basket local : qui sera le 12e président de la Fédération ?

En cinquante-cinq ans d'existence, le basket Sénégalais a connu jusque-là onze présidents aux parcours et palmarès différents. Après deux ans de normalisation, les choses vont reprendre leur cours normal avec l'élection du douzième président qui va succéder à Hadya dit Baba Tandian.



Basket local : qui sera le 12e président de la Fédération ?
Et deux candidats sont en lice pour ce fauteuil à savoir Mathieu Faye, l’ancien champion d'Afrique et l'avocat Me Babacar Ndiaye. Qui va remporter le duel ?

La campagne électorale loin derrière, les candidats seront confrontés à la vérité des urnes ce matin, dans la salle du 4 avril du Centre international du commerce extérieur du Sénégal (Cices) à partir de 9 heures. Le moment tant attendu est enfin arrivé et le Sénégal pourra se vanter au sortir de cette élection d’avoir respecté sa tradition démocratique en organisant des élections libres et transparentes. Mais, il est bon de rappeler les pionniers qui ont d’une manière ou d’une autre eu le mérite d’offrir au Sénégal ses 15 titres de champion d’Afrique (5 pour les Lions et 10 trophées en dames).

En effet, la fédération sénégalaise de basket a connu deux présidents en 1960. Il s’agit de Babacar Ndiaye et Pierre Basse. M. Basse a été remplacé à la tête de l’instance nationale par Oumar Diouf qui fut président pendant sept ans (1961-1968). C’est entre son magistère et celui de Serigne Lamine Diop (1968-1972) que le Sénégal remporte son premier trophée continental chez les hommes. De 1972 à 1974, la fédération est dirigée par Moctar Guène.

Abdoulaye Sèye a battu cependant le record de longévité pour un règne de 19 ans (1974-1993). Il est le président le plus titré avec près de neuf trophées remportés, dont sept avec les filles (1974, 1977, 1979, 1981, 1984, 1990 et 1993). Son successeur Ibrahima Diagne «Ibou» a aussi contribué à l’essor de la balle orange. Il est cité en exemple dans le milieu grâce à sa bonne gestion des affaires, mais aussi par son sens des responsabilités.  C’est sous le magistère  d’Ibou Diagne que le Sénégal a remporté son cinquième et dernier titre chez les garçons en 1997.

Dibocor Sène (2001-2006) et feu Alioune Badara Diagne (2006-2008) ont été ses successeurs. Après l’échec né de l’Afrobasket 2007, un vent de changement souffle à nouveau au sein du basket. Badara Diagne quitte le navire pour laisser les commandes à El Hadji Amadou Gaye «Ass». Un banquier qui aura la chance de remporter l’Afrobasket féminin en 2009 à Antananarivo et c’est le dernier trophée des «Lionnes» car les deux précédentes éditions ont été des échecs médaille d’argent en 2011 et bronze en 2013.

Le 28 avril 2010, Baba Tandian devient le onzième président de la fédération sénégalaise de basket. Son mandat a été cependant marqué par la fraude sur l’âge lors des sacres des U18 garçons et filles en 2012. Ce qui l’emporta finalement avec le retrait de la délégation de pouvoir par la tutelle et l’installation le 21 novembre 2013 du Comité de normalisation, dont la mission s’achève aujourd’hui.

Même s’il n’a pas eu la baraka d’Ass Gaye, Tandian a glané trois médailles entre 2011 et 2013.
En 2011 et 2013, le Sénégal finit respectivement 2ème et 3ème de l’Afrobasket féminin. Tandis qu’il retrouve le podium africain chez les garçons en 2013 avec une qualification en Coupe du monde. Aujourd’hui, une nouvelle ère va s’ouvrir avec l’élection du douzième président de l’instance nationale de la balle orange. Le vainqueur du duel Mathieu Faye - Babacar Ndiaye aura la lourde responsabilité de perpétuer le passé glorieux du basket sénégalais, longtemps cité en exemple.  


Source Wiwsport

 


Samedi 27 Juin 2015 - 12:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter