Bataille à la Clinique du Cap: l’Ordre des médecins enfonce le boss, El Adi Djam Hachem pour faux diplômes

L’affaire qui secoue depuis quelques jours la clinique du Cap de Dakar refait surface. Et c’est l’ordre des médecins qui est monté au créneau pour dire ses vérités. Et selon eux, le Docteur El Adi Djam Hachem n’avait pas les diplômes qu’on lui attribuait. Et, pour rétablir la vérité entre les deux actionnaires, à savoir le Docteur Youssoupha Diallo et son collègue El Adi Djam Hachem, l’Ordre des médecins a saisi le ministre de la Santé Awa Marie Coll Seck.



Bataille à la Clinique du Cap: l’Ordre des médecins enfonce le boss, El Adi Djam Hachem pour faux diplômes
Dans la lutte des actionnaires à la clinique du Cap, l’Ordre des médecins est entré dans la danse pour trancher le débat. Selon le journal Observateur, l’Ordre des médecins est clair: El Adi Djam Hachem n’avait pas les diplômes qu’on lui attribuait. Précisément, l’Ordre des médecins indique bien qu’après les investigations, il ressort que la photocopie certifiée conforme du CES Anesthésie Réanimation en date du 25 janvier 1994 n’a pas été authentifiée. Pire, aucun diplôme d’Anesthésie-Réanimation n’a été produit par la faculté de Médecine d’Abidjan, ni par l’intéressé.

L’Ordre des médecins ajoute que «toutes ces informations étaient portées à la connaissance du ministre chargée de la Santé publique depuis trois semaines, mais Awa Marie Coll Seck tarde à réagir». 

Pour rappel, lundi dernier le Docteur gynécologue, Youssoupha Diallo avait été interdit d’accès à la clinique par des vigiles sur ordre de son coactionnaire, El Adi Djam Hachem. Suite à cela, le Docteur Diallo a déposé plainte auprès de la Division des investigations criminelles (Dic).    
 
 

Khadim FALL

Jeudi 21 Janvier 2016 - 11:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter