« Bataille de la banlieue » à la suite de la destitution de Cheikh Sarr, maire de Guédiawaye

Le maire de Guédiawaye Cheikh Sarr a été destitué de son poste par un recours en annulation par la cour d’appel de Dakar. Du coup, c’est la confrontation frontale opposant, à chaque joute électorale, le pouvoir en place à son opposition, pour la conquête de la banlieue dakaroise (Guédiéwaye) qui est relancée.



« Bataille de la banlieue » à la suite de la destitution de Cheikh Sarr, maire de Guédiawaye
L’élection du maire de Guédiawaye survenue en juin 2011, suite à la disparition du titulaire au poste Cherif Macky Sall, va être reprise. Pour cause, le tribunal hors classe de Dakar a donné suite au recours en annulation de l’élection de Cheikh Sarr. Un recours introduit, le 15 mai dernier, par l’’un des candidats malheureux à l’élection, Omar Thiam de l’Union des patriotes sénégalais (Upas), rappel le journal « Le Quotidien ».

Du coup, la Cour d’Appel de Dakar a prononcé l’invalidation de l’élection de Cheikh Sarr (Parti Niax Jarinu) qui a dirigé la mairie pendant toute une année. Et c’est ce vendredi que la notification de l’annulation a été faite à l’actuel maire de Guédiawaye dans la foulée de l’arrêt rendu par la même Cour, le 15 mai dernier.

Ce recours en annulation avait été introduit auprès des juridictions compétentes par l’adjoint au maire, Oumar Thiam. Lequel avait soutenu s’être fondé sur l’article 101 du Code des Collectivité locales pour contester, en invoquant des irrégularités notoires, le vote de la mairie de Guédiawaye qui était intervenu le 08 juin 2011. Pour rappel, le maire Cheikh Sarr avait obtenu, à l’issue du deuxième tour du vote, quarante-six (46) voix contre trente (30) pour Woré Sarr du Pds.

Avec la destitution de Cheikh Sarr, la Cour d’appel de Dakar introduit une nouvelle donne dans la direction d’une ville qui est l’objet des convoitises de toute la classe politique (pouvoir comme opposition). Cette nouvelle donne va en effet ramener les principaux protagonistes de la mairie à une nouvelle joute électorale.

Et les appétits ne manqueront pas de se faire jour chez les acteurs politiques pour le fauteuil de Cheikh Sarr, vu le potentiel politique et économique de la ville de Guédiawaye. A l’instar de Woré Sarr, maire de la commune de Gounass et sénatrice, qui a déclaré ouvertement : « si le Parti démocratique sénégalais me fait encore confiance en me demandant de me présenter, je le ferais. Et je vais leur montrer à Benno que le Pds n’est pas mort ».

Après la bataille de la présidentielle et celle qui s’annonce pour les législatives du 01 juillet, les acteurs politiques au pouvoir comme dans l’opposition seront encore appelés à « guerroyer », une nouvelle fois, pour la conquête du département de Guédiawaye. Cette fois, ce sera par mairie interposée.

Avec « Le Quotidien »


Mercredi 30 Mai 2012 - 12:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter