Bataille pour la libération de Karim Wade : Le Pds «traque» son second souffle.

Le Parti démocratique sénégalais est à la recherche d‘un second souffle. En effet, après les libérations de certains de ses responsables, les libéraux ont décidé de rééditer les rassemblements en faveur de la libération de Oumar Sarr. Réunis, hier les membres de leur Comité directeur, exigent désormais la libération de leur candidat à la prochaine élection présidentielle, et comptent désormais mettre la pression sur le régime de Macky Sall.



«Nous exigeons la libération immédiate de Karim Wade comme l’a demandé le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire qui a rejeté la demande de révision présentée par l’Etat du Sénégal confirmé l’avis rendu le 20 avril 2015, ordonné sa libération et la réparation du préjudice subi». C’est ce qu’on peut lire dans le communiqué du Parti démocratique sénégalais (Pds), sanctionnant la réunion de leur Comité directeur.

La décision de la saisine des juridictions françaises pour statuer sur le cas de Karim Wade a été aussi évoquée. Et elle est accueillie favorablement par Oumar Sarr et Cie qui pensent que : «dans ces conditions, la saisine de toute juridiction de tout autre pays est une exigence pour traquer tous ceux qui violent notre loi en séquestrant et
détenant arbitrairement un citoyen privé de ses droits fondamentaux».

Revenant sur les arrestations dont certains de leurs camarades de parti ont fait l’objet, les partisans de Me Abdoulaye Wade pensent que c’est la trouvaille du parti au pouvoir pour casser leur dynamique de reconquête. Mais leurs tentatives vont être vaines car, désormais, informent-ils, ils comptent organiser des rassemblements sur tout le territoire sénégalais, et, ce jusqu’à ce que leur candidat soit libéré.

 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 4 Février 2016 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter