Bataille pour le Oui : le Général Macky Sall installe son état-major.

La bataille pour la victoire du Oui au référendum du 20 mars est véritablement lancée. Et le Président Macky Sall se positionne comme le chef d’état-major général avec à ses côtés, Ousmane Tanor Dieng, Amath Dansokho, Moustapha Niasse ; entre autres. Et c’est pour revigorer ses troupes que Macky Sall a présidé hier, la conférence des leaders de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY).



«Dirigeants des coalitions et partis présents, vous êtes l’état-major du OUI pour l’ancrage des principes et valeurs de la République, de la démocratie et de l’Etat de droit », a déclaré le président de la République hier, qui installait le "Présidium du Oui", en vue du référendum du 20 mars prochain.

Cette bataille, le chef de l’Etat se l’approprie pleinement et pour le faire savoir à ses troupes, il leur a fait savoir que le «Oui» était une approbation de sa politique : «Il ne faut pas croire que ce référendum c’est aller voter Oui et puis c’est terminé », a-t-il déclaré. Avant d’expliquer qu’un «Oui» signifiait plus que cela. Car, c’est la politique qu’il avait défini et qu’il était en train de dérouler qui serait jugée par les Sénégalais le 20 mars prochain.

Et pour gagner, le président de la République n’hésitera pas à descendre sur le terrain. Chose qu’il a déjà ordonné à ses lieutenants de faire. En effet, le Président Sall leur a fait savoir qu’il ne voulait voir à Dakar «que ceux qui habitent Dakar».

Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a si bien reçu cet ordre qu’il a décidé de l’exécuter immédiatement. Car, de ses dires, l’enfant du Saloum va se rendre «dès ce vendredi au fin fond du Saloum, avec les natifs du Saloum pour battre campagne. Et je ne compte revenir à Dakar que le lendemain du scrutin. Car, nous votons sur place».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 4 Mars 2016 - 07:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter