Bataille rangée à l’Assemblée nationale : Me El Hadj Diouf soutient qu’il n’y aura pas de…

La bataille au sein de l’hémicycle pour le contrôle du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates n’est pas près de prendre fin. En effet, Me El Hadj Diouf et Cie affirment qu’il n’est pas question que ce groupe soit dirigé par un député autre que Aïda Mbodj.



Le fonctionnement de l’Assemblée nationale sera bloqué jusqu’à ce qu’Aïda Mbodj soit rétablie dans ses droits. C’est ce qu’a soutenu Me El Hadj Diouf, à la suite des échauffourées qui se sont produites au sein de l’hémicycle : «Nous allons bloquer le fonctionnement de l’Institution jusqu’à ce que la liste de Fada soit déboutée, et Aïda Mbodj rétablie dans ses droits. Car ce qui se passe à l’Assemblée n’est plus ni moins qu’une forfaiture dirigée par Moustapha Niasse qui est un vrai dictateur», peste-t-il.

Très remonté contre le Président de l’Assemblée nationale, Me Diouf est d’avis que Moustapha Niasse doit démissionner : «une institution de cet acabit ne mérite pas d’avoir à sa tête un dictateur comme Moustapha Niasse. C’est pourquoi je l’appelle à démissionner», a-t-il martelé.

Cette situation à l’Assemblée n’est pas bien perçue par le parti Rewmi. En effet, selon Thierno Bocoum, c’est un attentat à la démocratie qui est en train de se dérouler, mais qu’ils ne se laisseront pas faire : «on ne peut pas accepter qu’on foule au pied le règlement intérieur de cette institution qui est le garant de la démocratie au Sénégal», déclare-t-il. Et de conclure : «Nous ne laisserons pas passer cette forfaiture, et nous allons nous y opposer jusqu’à ce que nos droits nous soient restaurés».

Ousmane Demba Kane

Mardi 27 Octobre 2015 - 15:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter