Bavure policière à Kédougou : un maton tue à bout portant un détenu

C’est le drame du week-end. Cela s’est passé dans la région de Kédougou où un maton a tiré à bout portant sur Mamadou Doudou Diallo. Un détenu de confiance qui vaquait à ses occupations de chauffeur de taxi le jour avant de rejoindre sa cellule la nuit. Il finit par prendre la fuite, mal lui en a pris car il sera abattu. Trimballant la dépouille mortelle dans les artères de la ville, les populations réclament justice. Les services du ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba réagissent.



Bavure policière à Kédougou : un maton tue à bout portant un détenu
Après Sina Sidibé en 2008, Kécouta Sidibé en 2012, Kédougou encore sous les feux des projectures. Après avoir pris la fuite, le détenu arbitrait tranquillement un match de football lorsque le drame s’est produit à Sinthiouroudji, village situé à près de deux (2) kilomètres au Sud-ouest de Kédougou. En effet, les gardes pénitentiaires étaient à sa recherche lorsqu’ils l’y ont repéré. Mamadou Doudou Diallo a en perdu la vie. Il a été atteint à la nuque. Réagissant sur la question, Soro Diop, le chargé de la communication du ministère de la Justice annonce sur les ondes de la Rfm, que les responsabilités seront situées. « Par rapport à l’affaire qui est survenu, le ministre a jugé que comme il y a mort d’homme de procéder à l’arrestation du meurtrier qui est un garde pénitentiaire et ouvrir immédiatement une enquête pour que toute la lumière soit faite sur les causes et les circonstances ».


Les organisations des droits de l’homme notamment Amnesty international section Sénégal par la voix de son secrétaire exécutif, condamne « ce nouveau meurtre par un homme de tenue » et demande que le « meurtrier » reste dans les liens de la détention jusqu’à la fin de l’enquête ».  Pas en reste, les habitants de Sinthiouroudji semblent dire que « trop, c’est trop ». 


Lundi 29 Septembre 2014 - 11:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter