Bécaye Mbaye sur les blessures d’avant combat : « Il y a trop de mystique »

Suite à la blessure de dernière minute de Gris Bordeaux, qui a eu comme effet le report de son duel contre Tyson, le monde de la lutte est dans l’expectative. Depuis quelques années, on assiste à des cas de blessures d’avant combat qui font capoter des événements. Bécaye Mbaye en fait ici l’analyse.



Bécaye Mbaye sur les blessures d’avant combat : « Il y a trop de mystique »


Les blessures d’avant-combat ont fait capoter bien des affiches. Les plus récents sont Tyson / Balla Gaye 2, Eumeu Sène / Modou LO. Bécaye Mbaye, présentateur vedette de l’émission Bantamba, tente d’en donner les raisons. « Je pense que c’est la volonté divine. Il  était quelque part dit que le combat Gris Bordeaux-Tyson n’allait pas se tenir le 21 avril. Nous sommes des croyants et nous ne pouvons qu’accepter la volonté divine. Mais je constate que depuis quelques années, ces blessures sont devenues récurrentes. Tyson, Eumeu Sène et Gris se sont tous blessés à 10 jours de leur combat. C’est une coïncidence troublante mais qui a des explications. Je pense, à mon humble avis, qu’il y a trop de mystique dans l’arène. La lutte a ces réalités.

La preuve à chaque grand combat, on assiste à un défilé de marabouts, des tonnes de bouteilles, des gris-gris à n’en plus finir. Bref le mystique occupe une place prépondérante dans la lutte. Et tout lutteur qui prend cette donne à la légère risque de se bruler les doigts. Certes, le lutteur ne doit pas prendre de risques en accentuant ses entrainements à quelques jours de son combat. Néanmoins, je pense que c’est le mystique qui explique ces blessures soudaines à l’approche des combats et qui impose le report au grand dam des amateurs.
 
Source : Sunu Lamb


Lundi 14 Avril 2014 - 14:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter