Beckham fait oublier la prestation du PSG

Depuis dimanche soir, on ne parle que de lui... Ce David Beckham sur le retour qui vient de faire ses premiers pas en France lors du choc entre le Paris Saint-Germain et l'OM en championnat (1-1). Et le "Spice boy" fait donc déjà du bien aux Franciliens car sa starification permet surtout ce lundi de ne pas parler de la médiocre prestation des joueurs de la capitale contre leurs grands rivaux.



Le buzz Beckham arrange les affaires d'un PSG pas brillant face à l'OM. (Reuters)
Le buzz Beckham arrange les affaires d'un PSG pas brillant face à l'OM. (Reuters)
On a bien rigolé dimanche... Nous les fans de foot, ceux de l'OM comme du PSG, on espérait un grand match avec la victoire de nos protégés au bout, certains ont été déçus, d'autres un peu moins, mais aucun supporter ne peut se satisfaire de ce qu'il a vu au Parc des Princes, même pas les Rouge et Bleu.

On nous fait depuis des mois du bourrage de crâne sur ce PSG version QSI qui va tout renverser en Europe, et ses joueurs trouvent le moyen, pour la plupart, d'être mauvais lors d'un choc face à l'Olympique de Marseille ? Et pour ajouter à cela, on nous survend du David Beckham à toutes les sauces du début à la fin de la rencontre. Merci les équipes de Canal Plus et leur propension à parler de Clasico, de Celtico, d'Olympiquo... On tente comme on peut de se sauver sur la chaîne cryptée à voir BeIN Sport tout rafler sur son passage.
Beckham, on s'en tape !

Dimanche, c'était Beckham sourit, Beckham se lève, Beckham se rassoit, Beckham se gratte les esgourdes, Beckham part s'échauffer, Beckam, Beckham, Beckham, ... Mais heureusement qu'il était là le guignol anglais pour empêcher de voir tous ces journalistes conquis par la toute-puissance financière de QSI se rendre compte à quel point le Paris Saint-Germain a été nul devant son public de bourgeois passionnés par l'effet de mode plus qu'amoureux de ces couleurs.

Les Parisiens ont été nuls, en même temps ce n'est pas simple de jouer en infériorité numérique sur tout un match. L'autre Zlatan là, ne met pas un pied devant l'autre. Monsieur est une starlette du paysage footballistique français, et pour marquer, il doit se faire pousser le genou par Lucas Mendes. Mais c'est qui ce gars-là ? Un escroc de premier ordre alors qu'à côté, Ezequiel Lavezzi s'est lui impliqué du début à la fin. Même Clément Chantôme, sur son court temps de jeu, a été plus conquérant. Lui au moins a donné un vrai sens à cette affiche en allant tacler avec engagement, mais maîtrise, deux Marseillais pour en imposer un peu et rappeler que le Parc est le stade du PSG, et pas celui où l'OM peut se permettre d'avoir quatre ou cinq occasions nettes et d'avoir la mainmise sur le cuir dans l'entrejeu.

Sans parler de Salvatore Sirigu, qui a tenu la baraque et a sans doute éviter le pire et à ce PSG dont quelques joueurs se prennent déjà pour des nababs et des vizirs du championnat. Mais personne ne parle de ça ou presque au lendemain du choc, tout le monde étant concentré béatement sur David Beckham, son short, sa pointure de chaussures, le cache-nez de sa femme. C'est comme ça que QSI est censé faire du bien à la Ligue 1 ? Les stars du PSG ont fait mal au football dimanche, et les anciens supporters, qui faisaient vivre le Parc avant le plan Leproux, ont sans doute versé une petite larmichette de nostalgie et de dégoût.
Source: Football.fr

boony, boony.football.fr

Mardi 26 Février 2013 - 00:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter