Belgique: fin de l’opération anti-terroriste après une nuit sous tension

Une opération antiterroriste a été menée jeudi soir, dans plusieurs villes belges, et notamment à Verviers dans l’est du pays. La police est intervenue contre des jihadistes de retour de Syrie qui, selon la justice, s’apprêtaient à passer à l’action et à commettre des attentats visant les forces de l'ordre. Deux hommes ont été tués, un troisième a été arrêté. Selon les autorités belges, cette affaire est sans rapport avec les attentats commis la semaine dernière à Paris.



Selon la presse belge, les deux personnes qui sont mortes jeudi soir dans l’assaut sont des habitants de Verviers, des Belges donc, tout comme le troisième individu qui a été interpellé après la perquisition qui a mal tourné.

Deux sont d’origine tchétchène et un d’origine marocaine, toujours selon les médias locaux. Ils étaient rentrés il y a un peu plus d’une semaine de Syrie. Les trois suspects étaient sur écoute et étaient sur le point de commettre un attentat terroriste de manière imminente, très probablement contre un commissariat de police.

Selon le procureur général, ce sont les suspects qui ont ouvert en premier le feu contre les forces de l’ordre, pendant de longues minutes, au moyen d’armes de guerre et d’armes de point, une riposte d’une telle ampleur qu’elle a valu ce commentaire à une source proche de l’enquête : « Ils sont de loin plus dangereux que les Français qui ont commis les attentats à Paris la semaine dernière. »

Périmètre de sécurité installé

Des grilles bloquaient toujours, ce vendredi matin, l’accès des passants des deux côtés de la rue derrière un agent de police cagoulé et armé d’un fusil en bandoulière, et responsable de raccompagner les habitants qui n’ont pas pu regagner leur domicile jeudi soir. La bâche, qui avait été installée peu après l’assaut pour occulter le travail de la police scientifique, a été enlevée pendant la nuit. La rue de la Coline était quasiment déserte ce vendredi matin.

 

La police est intervenue contre des jihadistes de retour de Syrie, le 15 janvier 2015, à Verviers en Belgique.


Vendredi 16 Janvier 2015 - 14:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter