Bénin: Détournement de fonds - Audit de l'aide des Pays-Bas



Infog : 27avril.com
Infog : 27avril.com
Au Bénin, l'audit des structures impliquées dans l'affaire du détournement de l'aide des Pays-Bas a commencé ce jeudi. Cet audit est l'une des quatre conditions posées par la Hollande pour la reprise de son aide suspendue depuis début mai après l'annonce d'une fraude de près de trois milliards de francs CFA destinés à l'origine à un programme d'eau et d'assainissement. C'est un consortium formé de deux cabinets d'audit, Kroll et Crowe Horwath, et d'un cabinet d'avocats d'affaires DLA Piper, qui a été recruté par le gouvernement béninois.

 
Leurs représentants ont été reçus, jeudi, à la présidence en présence de deux membres de l'ambassade des Pays-Bas. Seront audités, selon Michel Dognon, conseiller spécial du chef de l'Etat à la gouvernance, « toutes les structures qui seront impliquées dans le programme pluriannuel eau et assainissement : le ministère de l'Energie et de l'Eau qui abrite la direction générale de l'eau, le ministère de l'Economie et des finances qui est membre du comité de pilotage [et] le ministère du Développement qui [en] est aussi membre. Nous lui laissons le champ libre pour faire tout ce qu'il veut pour éclairer tout le monde sur les irrégularités».
 

L'audit devrait durer un mois comme le précise Béchir Mana, directeur général du cabinet Kroll : « L'idée est d'établir en toute indépendance et en toute transparence un rapport dans lequel il sera rendu compte de tout ce qui aura été trouvé au plan des dysfonctionnements et au plan des recommandations». Fixer les responsabilités, sanctionner et prendre des mesures pour éviter que ça ne se reproduise, sont les autres conditions fixées par les Pays-Bas.

 
Rappelons que dans cette affaire, deux personnes ont été placées en détention et que cette dernière a coûté son poste à l'ex-ministre de l'Energie et de l'Eau, Barthélemy Kassa.
Allafrica.com


Vendredi 5 Juin 2015 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter