Benin : bataille des affiches électorales

Dernière semaine de campagne électorale pour la présidentielle, alors que les 33 candidats en lice sillonnent le pays à la conquête des électeurs.



Cinq des candidats parmi les trente-trois semblent prendre le dessus dans leur opération de charme menée du nord au sud du pays. Abdoulaye Bio Tchané, l'ancien ministre de l'économie, Pascal Irené Koupaki ex premier ministre de Boni Yayi, Sébastien Ajavon, président du patronat béninois ,Patrice Talon le magnat du secteur cotonnier et Lionel Zinsou l'actuel premier ministre, arrivent en tête de cette bataille de terrain pour convaincre l'électorat. On peut observer ça et là des ballets de véhicules,des affiches et autres gadgets utilisés pour faire forte impression auprès des électeurs béninois. A Cotonou, c'est plutôt par une guerre des affiches dans les rues. Une bataille favorable aussi à ces différents candidats qui occupent presque tous les carrefours de la ville capitale et les grandes places publiques.

Pascal Irene Koupaki qui se présente sous les couleurs du mouvement de "la Nouvelle Conscience" a réussi à quadriller avec ses affiches toutes les places stratégiques de la ville. Cela dès les premiers jours de la campagne .Ces affiches sont simples et explicites,et les messages inscrits attirent facilement les regards. "S'il ne fallait que des affiches pour gagner il ferait un bon score au premier tour" déclare Donklam Aballo,un des porte-parole du candidat SébastIen Ajavon. Ce dernier est le concurrent de l'ex premier ministre candidat.

Les deux hommes d'affaire Patrice Talon et Sébastien Ajavon marquent leur présence également sur ce terrain avec leurs affiches. Alors que Patrice Talon a adopté les grands formats contrairement à Pascal Koupaki. Fixés au mur extérieur du stade de l'amitié, les affiches grands formats de Patrice Talon restent captivants. C'est le cas de Sébastien Ajavon aussi avec ses ballons gonflables présents au grand carrefour de l'étoile et même sur le lac Nokoué qui contourne le marché Dantokpa. "Avec les affiches,les deux hommes d'affaires Patrice Talon et Sébastien Ajavon font la différence " explique Jean -Euloge analyste politique.

Quant au premier ministre Lionel Zinsou, candidat de l'alliance FCBE-PRD-RB. Une alliance constituée de la majorité présidentielle et de deux forces opposées au président Boni Yayi. Monsieur Zinsou crée la sensation avec ses affiches grands formats d'une photo géante en tenue traditionnelle avec des messages "Le Benin gagnant " "Zinsou président, alliance républicaine ". Pourtant toute cette guerre des affiches se mène en violation de l'article 50 du code électoral. "Les affiches étant exposées de manière anarchique comme dans une jungle. C'est décevant " affirme Ralmeg Gandaho un expert sur les questions électorales béninoises.

Dans une semaine près de 4. 703 168 électeurs répartis dans 7 908 centres de voteront pour ce scrutin présidentiel au Bénin.

Source: BBC Afrique 



Samedi 27 Février 2016 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter