Bénin: six non-lieux confirmés dans l'affaire Talon

Les avocats de la défense dans l'affaire Talon crient victoire. La chambre d’accusation de la cour d’appel de Cotonou a confirmé les non-lieux prononcés par le juge Houssou le mois dernier pour les 6 personnes arrêtés au Bénin. Patrice Talon et Olivier Boko n’ont pas obtenu formellement de non-lieux mais ils ne sont pas renvoyés devant la cour d’assises du Bénin.



Patrice Talon, hommes d'affaires béninois, est accusé de complot contre Yayi Boni. laraignee.org
Patrice Talon, hommes d'affaires béninois, est accusé de complot contre Yayi Boni. laraignee.org
Victoire pour la défense dans l’affaire Talon. D'abord pour les 6 personnes détenues au Bénin et au bénéfice desquelles un non-lieu a été prononcé par la chambre d’accusation de la cour d’appel de Cotonou. Mais aussi pour l'homme d'affaires Patrice Talon et son associé, Olivier Boko.
La chambre d'accusation de la cour d'appel a choisi de les distinguer des autres accusés : les deux hommes ne bénéficient pas formellement d'un non-lieu, mais ils ne sont pas non plus renvoyés devant la cour d'assises au Bénin.
Contrairement aux autres, Patrice Talon et Olivier Boko n'ont pas eu à s'expliquer et à se défendre devant un juge d'instruction, puisqu'ils étaient tous deux déjà en France avant même que l'affaire n'éclate l'an dernier au Bénin. Ils sont sous le coup d'un mandat d'arrêt béninois, mais les juges estiment qu'ils n'ont pas assez d'éléments pour les envoyer en cour d'assises. S'ils rentraient au Bénin, extradés ou de leur plein gré, l'instruction pourrait en revanche être relancée.
Les avocats de l'Etat et du président béninois, eux, se disent surpris de ces non-lieux et entendent se pourvoir en cassation.
Source: RFI


Mardi 2 Juillet 2013 - 08:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter