Benno Bokk Yaakaar (BBY) : Pourquoi le président Sall ne va jamais rompre la coalition ?

Après 18 mois de règne, le terrible constat est là. L’Alliance pour la République (APR) du président Sall, ce n’est pas du tout ça. « L’APR n’est pas un parti qui peut faire gagner un président de la République » déplore le membre du Directoire Sory Kaba qui n’y va pas du dos de la cuillère pour fustiger « nous sommes au pouvoir depuis bientôt deux ans et les responsables continuent de se crêper le chignon pour des responsabilités même si souvent leurs capacités laissent à désirer ». D’où la nécessité du président Sall de garder la « coalition BBY qu’ il ne va jamais rompre » selon lui.



Benno Bokk Yaakaar (BBY) : Pourquoi le président Sall ne va jamais rompre la coalition ?
La coalition BBY éclatera-t-elle ou n’éclatera pas ? Pour l’APR, le parti présidentiel, il n’en est tout simplement pas question. Le membre du Directoire de la formation qui en parle ne manque pas de dresser les manquements de l’APR.

 « Je vais vous le dire, le président Sall ne va jamais rompre cette coalition parce qu’il n’a pas encore l’appareillage électoral pour gagner les élections à venir. L’APR n’est pas un parti qui peut faire gagner un président de la République », lâche Sory Kaba qui enfonce le clou.

« Nous sommes au pouvoir depuis bientôt deux (2) ans et je suis au regret de constater que le parti n’a pas encore réussi à marquer son enracinement dans le Sénégal en profondeur ».

Le pire, « les responsables continuent à se crêper le chignon pour des responsabilités nationales, des responsabilités au sein de l’Etat même si souvent leurs capacités restent à désirer », martèle le responsable apériste qui n’en a pas encore fini avec ses camarades.

« La tare congénitale de l’APR, c’est d’être arrivé au pouvoir sans être organisé. On est en train de subir les conséquences et vous voulez que dans ces conditions, l’on rompe la coalition. Ce n’est pas logique. On va continuer à s’appuyer sur la coalition pour autant qu’elle reste homogène et n’éclabousse pas le fonctionnement de la République », sur les colonnes du journal « libération » où Sory Kaba ne manque pas de préciser, « Macky Sall est la clé de voûte des institutions de l’Etat et si ça ne marche pas, c’est à lui de rendre compte ».


Mardi 10 Septembre 2013 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter