Beyoncé, maman de jumeaux : les vraies raisons de leur hospi­ta­li­sa­tion

Il va encore falloir s’ar­mer d’un peu de patience pour décou­vrir les visages des jumeaux de Beyoncé et Jay-Z. Les deux nour­ris­sons faisant actuel­le­ment l’objet d’une surveillance médi­cale suite à un problème de santé qui concerne 50% des bébés nés à terme et 90% des préma­tu­rés.



Si la gros­sesse gémel­laire de Beyoncé fut l’objet de nombreuses publi­ca­tions Insta­gram, l’ac­cou­che­ment lui est enve­loppé d’un voile de mystères qui a ouvert la porte à de nombreuses suppu­ta­tions, notam­ment sur le jour exact de la nais­sance du frère et de la sœur de la petite Blue Ivy ; la date du 12 juin étant de plus en plus avan­cée.

Depuis, les fans du couple Carter-Knowles ont dû se conten­ter d’un « Ils sont arri­vés » posté sur le compte Insta­gram de Matthew Knowles, le père de la diva, ce dimanche 18 juin. Dix jours sont donc bien­tôt passés depuis la nais­sance des jumeaux les plus atten­dus de l’an­née sans que Beyoncé et Jay-Z n’aient mani­festé la moindre commu­ni­ca­tion. La raison aux nouveau-nées qui comme l’a annoncé le site améri­cain TMZ sont toujours en obser­va­tion au UCLA Medi­cal Center à cause « de problèmes de santé mineurs ».

Une légère compli­ca­tion dont TMZ vient de révé­ler les causes : les bébés sont nés de façon préma­tu­rée et ont la jaunisse. Le site indiquant qu’ils sont actuel­le­ment trai­tés par photo­thé­ra­pie. La procé­dure : le bébé est exposé nu dans un berceau spécial, les yeux proté­gés par un masque, à des tubes à fluo­res­cence compacte. Ceux-ci émettent une lumière bleue ou blanche. Le pigment jaune de l’ic­tère (nom scien­ti­fique de la jaunisse NDLR), rendu soluble dans l’eau par cette lumière spéciale, sera trans­formé dans la peau. Ce qui permet­tra ensuite son élimi­na­tion plus rapide par le foie et les reins. 

Rien d’alar­mant donc puisque la jaunisse est très fréquente dans les jours suivant la nais­sance. Elle n'en doit pas moins être l'objet d'une grande vigi­lance, d’où l’al­lon­ge­ment du séjour à la mater­nité de la diva de 35 ans. Mani­fes­ta­tion banale, physio­lo­gique, qui appa­raît au deuxième ou au troi­sième jour de la vie du nouveau-né, et augmente en inten­sité jusqu'aux quatrième et cinquième jours, la jaunisse dispa­raît ensuite progres­si­ve­ment. Les jumeaux Carter-Knowles ne devraient donc plus tarder à décou­vrir leur nid douillet de Los Angeles, une villa dans le quar­tier très prisé de Bel-Air récem­ment acquise pour la modique.

gala.fr

Mercredi 21 Juin 2017 - 15:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter