Bibo Bourgi expulsé d'Eden Roc, ses avocats lancent le combat



«Cette décision nous surprend à plus d’un titres. Elle nous surprend parce que lorsque l’affaire a été plaidée le 18 avril 2016, le délibéré avait été fixée au lundi 9 mai c’est dire lundi prochain», s’indigne  la défense d’Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi.
 
Me Pape Leyti Ndiaye qui souligne que «l’affaire (a été) vidée une semaine avant la date prévu », martèle que «c’est assez inhabituel » et que «ça l’est suffisamment pour être souligné». «Le deuxième élément de surprise, ce sont les arguments juridiques que nous avons développés parce que la vérité, c’est que dans cette affaire, l’Etat du Sénégal a procédé à la mutation du titre à son propre profit de façon tout à fait illégal et nous l’avons démontré de façon non contestable dans le dossier », prévient la robe noire sur la Rfm.

Loin d’avoir dit son dernier mot, la défense de Bibo Bourgi enclenche la bataille. « Nous allons faire appel parce que l’ordonnance a été rendue par le président, la loi jusqu’à la signification d’un délai de quinze (15) jours de faire appel. Donc, nous allons faire appel. Le combat continue», marque-t-elle. 


Mardi 3 Mai 2016 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter