Bilan Poponguine 2016 : La vente des badges génère plus de 40 millions

​La vente des badges, devenus obligatoires pour tous les pèlerins à l’occasion du pèlerinage marial de Poponguine, a généré pour sa première appalication, cette année, des recettes globales de plus de 40 millions de nos francs, informe le Comité national d’organisation. De quoi rassurer pour la préparation de la prochaine édition.



L’initiative de rendre obligatoire le port du badge à tout pèlerin devant se rendre au rassemblement annuel des fidèles catholiques du Sénégal et de la sous-région, au sanctuaire marial de Poponguine, s’est avérée bien fructueuse sur le plan financier.

Elle a généré le montant global de 40. 075. 500 F. CFA, fait savoir Abbé Pascal Diome, Président du Comité national d’organisation du pèlerinage de Poponguine, par ailleurs Directeur des Œuvres de Dakar.

« Les fruits de cette initiative, que nous voulons pérenne, nous permettront de préparer plus sereinement la prochaine édition, et de rechercher de meilleures conditions pour les pèlerins », écrit, en effet, le Directeur des Œuvres dans une lettre envoyée aux Curés de paroisses et aux mouvements et associations.

Ce montant cumule les ventes réalisées aussi bien auprès des marcheurs du samedi que des pèlerins du dimanche et du lundi.

Les meilleures ventes ont été réalisées dans l’archidiocèse de Dakar qui a délivré 65.811 badges, pour un montant de 32.905.500 F.CFA ;  le diocèse de Thiès, 9.901 badges pour un montant de 4.950.500 F.CFA ; le diocèse de Kaolack, 2.409 badges pour 1.204.500 F.CFA ; le diocèse de Saint Louis, 1.022 badges pour 511.000 F.CFA et le diocèse de Tambacounda, 340 badges pour 171.500 F.CFA.

Sur la base des badges délivrés, le pèlerinage de Poponguine 2016 a donc rassemblé plus de 80.000 personnes, venant du Sénégal, de la Gambie, de la Mauritanie et du Mali.

Pour rappel, c’est en avril 2016, que le Comité national d’organisation du pèlerinage de Poponguine a informé de l’initiative de rendre obligatoire le port du badge pour tout pèlerin, à l’image de ce qui se fait aux J.M.J. Les objectififs étant de : donner une estimation plus juste des pèlerin, contribuer aux mesures sécuritaire, et participer à l’organisation du pèlerinage.

seneglise

Mardi 2 Août 2016 - 16:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter