Bilan de «Touche pas à ma sœur» : 11 cas d’incestes, 187 promotions canapés et 9 viols… recensés.

Le mouvement «Touche pas à ma sœur » a présenté ce samedi son bilan après six mois d’existence. Cette occasion a été saisie par les camarades d’Ismaïla Kamby pour faire d’effarantes révélations sur les promotions canapé, les cas d’incestes et de viols.



Bilan de «Touche pas à ma sœur» : 11 cas d’incestes, 187 promotions canapés et 9 viols… recensés.
Le mouvement «touche pas à ma sœur», a fait des révélations effrayantes sur les cas des viols et autres agressions sexuelles au Sénégal. C’était ce samedi devant les journalistes. En effet, Ismaïla Kamby qui dirige ce mouvement a affirmé avoir recensé «187 cas de promotion canapé, 152 cas de violence cas de violences conjugales et 9 cas de viols», dans la région de Dakar ces derniers six mois, en plus des 11 cas d’inceste à Diourbel.

Selon M. Kamby, les personnes qui se sont adonnées à ces cas d’inceste n’ont pas été retrouvées : «les auteurs de ces cas d’inceste ont tous fui. Ils ont disparu dans la nature, mais ils ont été dénoncés auprès des autorités policières et judiciaires du pays. Et nous espérons qu’ils seront arrêtés et mis hors d’état de nuire». Toujours sur sa lancée, il déclare «pour ce qui est des 9 cas de viols, les auteurs ont été arrêtés à la suite de dénonciations et certains d’entre eux ont été jugés et condamnés à des peines fermes».

Le mouvement ne s’est pas seulement arrêté à recenser ces différents délits et crimes car, révèle Ismaïla Kamby : «nous avons fait des médiations dans les établissements d’enseignement public dans la région de Ziguinchor et de Tambacounda, et nous avons réussi à convaincre 74 enseignants à reconnaitre les grossesses causées à leurs élèves. Nous avons réussi la médiation de 59 cas de grossesses dont les parties sont des moins de 18 ans. Nous avons également réussi 7 cas de médiation contre les refus de paternité dus aux problèmes de castes, sans compter les médiations ayant abouti à l’acceptation du père pour la déclaration de naissance à l’état civil et celles ayant abouti aux mariages». Par ailleurs, «Touche pas à ma sœur» a aussi fait dans le social a-t-il révélé. 

Ousmane Demba Kane

Lundi 10 Août 2015 - 10:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter