Birahim Seck sur la corruption: "On n'a pas à se glorifier de quoi que ce soit"



Birahim Seck sur la corruption: "On n'a pas à se glorifier de quoi que ce soit"
"L'indice de perception de la corruption mesure la perception de la corruption par les différents acteurs qui sont dans le secteur privé comment ils perçoivent la corruption, quand ils veulent faire du business dans différents pays. Il y a un second instrument qu'on appelle le baromètre mondial de la corruption qui donne la parole aux citoyens pour leur demander est-ce qu'ils ont une fois été confrontés à une question de pot-de-vin ou de corruption dans les différents secteurs que ce soit la police, la magistrature, la Justice de façon globale, que ce soit le parlement...", campe le membre du Conseil d'Administration du Forum Civil. 

Birahim Seck rappelle que "le dernier rapport sorti en 2013, au niveau de l'Afrique Subsaharienne, 57 % des personnes interrogées ont dit que la corruption a augmenté. Ce dernier rapport annuel dit que 58 %, il y a un bond d'un (1) %, des personnes interrogées disent que la corruption a augmenté. Donc, il n'y a pas de recul de la corruption. Ce que le rapport a dit c'est que le Sénégal a pris des initiatives pour lutter contre la corruption, ce qui est réel et le forum civil a dit que depuis deux (2) ans, il y a l'OFNAC (Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption), il y a la CREI (Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite) qui est également revitalisée, il y a une loi sur la déclaration de patrimoine".  


"Et là, je ne pense pas qu'on n'a pas à se glorifier de quoi que ce soit. Le Sénégal a pris des instruments juridiques et institutionnels comme l'OFNAC pour promouvoir la lutte contre la corruption mais il n'a pas dit que la corruption a reculé, 47 % des Sénégalais disent que l'Etat est en train de faire de bonnes choses pour promouvoir la lutte contre la corruption mais avec 47 %, vous n'avez pas la moyenne", tacle Birahim Seck qui s'est prononcé lors de l'atelier régional de formation du réseau des journalistes sur la gouvernance, ce lundi. 


Lundi 7 Décembre 2015 - 17:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter