Birmanie : l'envoyé spécial de l'ONU accuse le régime birman d'«avoir manqué à son devoir de le protéger» après l'attaque de son convoi



Birmanie : l'envoyé spécial de l'ONU accuse le régime birman d'«avoir manqué à son devoir de le protéger» après l'attaque de son convoi
« L’État a la responsabilité de me protéger. (...) Cela n'a pas été le cas. L’État a manqué à son devoir de me protéger", a déclaré l'envoyé spécial de l'ONU en Birmanie devant les journalistes. Le 19 août dernier, le convoi de de Tomas Ojea Quintana avait été attaqué par une foule de 200 assaillants dans le centre du pays.

Dépêche

Mercredi 21 Août 2013 - 16:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter