Boko Haram: l'armée camerounaise libère un otage allemand

L'armée camerounaise a libéré mercredi un ressortissant allemand enlevé il y a six mois par Boko Haram. C'est le résultat d'une opération menée conjointement avec des pays amis précise l'armée camerounaise. Celle-ci a par ailleurs perdu deux hommes mardi lors des combats qui se sont déroulés mardi dans la localité de Bondéri dans la partie nord du Cameroun.



Des soldats camerounais, le 17 juin 2014, dans la ville-frontière d'Amchidé, à l'extrême nord du pays. Reinnier KAZE / AFP
Des soldats camerounais, le 17 juin 2014, dans la ville-frontière d'Amchidé, à l'extrême nord du pays. Reinnier KAZE / AFP

Alors que l'armée tchadienne poursuit son déploiement dans le nord du pays, l'armée camerounaise est sur tous les fronts. Tandis que Boko Haram attaquait violement mardi la localité de Bondéri près de la frontière nigériane, faisant deux morts dans les rangs camerounais, les forces spéciales, épaulées par les services de sécurité de pays étrangers ont enregistré un joli succès en libérant un enseignant allemand kidnappé il y a six mois au Nigeria par les jihadistes.

Celui-ci est arrivé par avion spécial à Yaoundé et a été pris en charge par l'ambassade d'Allemagne. Parallèlement et pour la première fois dans la capitale camerounaise, quelques dizaines de jeunes ont manifesté aux cris de « Boko Haram dégage », pour dénoncer les tueries opérées par la secte et soutenir l'action de l'armée. Certains y voient le signe d'un réveil de la nation, alors que Boko Haram semble avoir fait du Cameroun sa cible prioritaire.

La mobilisation africaine contre la secte a reçu le soutien de l'Union africaine qui a appelé à finaliser au plus vite la Force multinationale mixte. La présidente de la commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a demandé aux Nations unies de donner un mandat à cette force, tout en affectant des fonds spéciaux pour son fonctionnement.


Rfi.fr

Jeudi 22 Janvier 2015 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter