Boko Haram : le groupe islamiste revendique les attentats de la semaine dernière au Nigeria

Le groupe islamiste Boko Haram a revendiqué la responsabilité des deux attentats-suicides qui ont fait 18 morts et une quarantaine de blessés vendredi 2 octobre dans la banlieue de la capitale fédérale nigériane Abuja.



La revendication postée dimanche 4 octobre sur Twitter montre la photo de trois hommes en treillis portant des armes automatiques devant le drapeau du mouvement, affirmant qu’ils ont mené une « opération de martyr ».

Elle est signée de « l’État islamique dans la province d’Afrique de l’Ouest », la nouvelle dénomination de Boko Haram depuis leur allégeance en mars à l’organisation État islamique (EI).

Samedi, au vu des premiers éléments de l’enquête, la police avait indiqué que les explosions étaient dues à deux kamikazes – un homme et une femme – qui s’étaient fait exploser dans les quartiers de Kuje et Nyanya, respectivement dans l’ouest et l’est d’Abuja.

Rythme soutenu des raids meurtriers

Le message en arabe revendiquant les opérations affirme que les militants avaient pour objectifs les postes de police de ces deux quartiers, « bastions des apostats », selon le SITE Intelligence Group, spécialisé dans la surveillance des groupes djihadistes sur internet.

Depuis la prise de fonctions du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari le 29 mai, l’armée nigériane a fait état de nombreux succès contre Boko Haram mais le groupe islamiste poursuit néanmoins à un rythme soutenu ses raids meurtriers contre des villages du nord-est du Nigeria et multiplie les attentats-suicides, y compris dans les pays voisins, au Tchad, au Niger et au Cameroun.

Source : Jeune Afrique 



Lundi 5 Octobre 2015 - 11:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter