Boniface Ndong : «Je ne peux pas changer la situation tout seul, je démissionne»



Boniface Ndong : «Je ne peux pas changer la situation tout seul, je démissionne»
«Je viens par cette lettre vous annoncer que j´ai remis au Président du CNBS ma lettre de démission en tant que Manager General de l´Equipe National de Basket de Sénégal. Les raisons de ma démission sont multiples et je vais essayer de vous les résumer: Quand j´ai accepté ce poste après beaucoup d´hésitations, j´avais comme objectif de finalement changer la manière dont on gère les campagnes internationales de nos équipes nationales de basketball à savoir la programmation à temps et la transparence sur les financements des campagnes. Après avoir rencontré les membres du CNBS, cet espoir était encore plus grand parce que j´avais rencontré des personnes motivées et  ambitieuses.
 

Cependant je leur avais averti que le plus grand problème de notre basket était le ministère des sports. Durant toutes les campagnes auxquelles j´ai participées en tant que joueur, nous avons toujours été victime du manque d´organisation, de transparence et de respect de la part de nos dirigeants et ces problèmes sont revenus Durant la champagne de la Coupe du Monde en Espagne où j´ai eu la chance  d´être dans l´organisation et de voir tous les détails de près.  Pour vous dire, c´est écœurant de voir qu´on répète les mêmes  erreurs année après année.


Et je peux vous assurer que ce n´est pas un problème d´argent. Avec les sommes qu’on dépense à la fin de chaque campagne, on serait capable de faire beaucoup mieux et moins chère si on décaisse l´argent disons quatre à six mois avant chaque campagne. Et le mettre sur un compte bancaire pour justifier toutes les dépenses. Par exemple les billets d´avion des joueurs pour rallier Dakar ont été achetés deux jours avant et vous vous imaginer les prix. D´autre part, les agents du ministère gardent une opacité sur les dépenses en utilisant de l´argent liquide surtout pour les déplacements à l´étranger.


Ils se couvrent entre eux. Quand on distribuait à Dakar les primes avec l´argent offert par le Président de la République, mes deux millions ont été volés par un membre du ministère des sports et le Directeur de la Haute Compétition, M. Diop m´avait assuré qu’arriver à Dakar, il serait facile de trouver le coupable parce que tous ceux qui ont pris l´argent ont signé. Comme vous vous imaginez, à ce jour après avoir relancé le président du CNBS plusieurs fois, rien du tout. Pire, le ministère a refusé de payer le kiné espagnol Rayco Garcia qui a fait un excellent travail durant la coupe du Monde.  Après avoir relancé le président plusieurs fois pendant quatre mois, j´ai dû payer la somme que lui doit le ministère des sports à savoir près de 4000 euros. Même son billet pour rentrer chez lui, j´ai dû le payer de ma poche. Et jusqu´à aujourd´hui, je n´ai jamais été rembourser.


Pour toutes ces raisons et d´autres dont je ne peux pas parler pour faute de preuves, le plus grand problème de notre basket, c´est le ministère des sports. Et pire, personne du moins que je sache, n´élève la voix pour dénoncer ces malversations et je ne peux pas changer la situation tout seul. Nous disons partout qu´on a le potentiel pour gagner. Mais on fait tout le contraire de ce qu´on devrait faire. C´est donc avec le coeur meurtri que je quitte la sélection parce que je ne vois aucune possibilité de réussir avec cette manière de faire ou d´avoir de bonnes campagnes internationales ».
Boniface Ndong
 


Vendredi 27 Mars 2015 - 13:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter