Boucounta Cissé analyse l'élimination des Olympiques: "Pour cette fois, on pouvait réussir mais..."



Boucounta Cissé analyse l'élimination des Olympiques:  "Pour cette fois, on pouvait réussir mais..."
Ancien coach de l'équipe nationale des cadets, Boucounta Cissé analyse l'élimination des moins de 23 ans du Sénégal qui ne seront finalement pas au rendez-vous des Jeux Olympiques (JO) de Rio 2016. "C'est dommage, c'est regrettable parce que le Sénégal méritait quand même d'aller aux JO de 2016", sert-il. Joint par Pressafrik.com, l'entraîneur indique toutefois que "la cassure est intervenue au fil des journées, pendant qu'on gagnait, on sentait que l'équipe se saturait mais comme il y avait les victoires, personne n'osait rien dire". Selon Boucounta Cissé "l'équipe ne jouait que sur ses appuis". Et "le Sénégal n'a jamais cherché à varier son jeu et l'équipe a continué à jouer sur les appuis de Ismaïla Sarr, Cheikh Dieng, Sory Keïta. Tant qu'ils étaient en forme, ils y avaient des buts. Ce n'est pas l'équipe elle-même qui s'est construite. Au fil des sorties, l'adversaire étudiant le jeu sénégalais, cela devient compliqué de match en match". 

Sur les fameux penalty ratés, "c'est le football", tempère-t-il sans manquer de préciser que "si on considérait toutes les données, le Sénégal serait champion d'Afrique". "En tout cas, pour cette fois, on pouvait réussir si véritablement il y a avait toutes les conditions de travail", analyse-t-il. "Là, il faut dire que la constitution du groupe s'est faite à la va vite, il y a des garçons qui ont été laissés en rade, des garçons qui ont fait la Coupe du monde, il n'y avait pas de raison pour qu'on les laisse derrière et prendre des garçons dont on n'est même pas sûr qu'ils jouent là où ils sont", formule Boucounta Cissé. Et à son avis, il s'agit dorénavant de "prendre conscience qu'il faut d'abord travailler la base" en "faisant en sorte que les garçons qui sont sur place soient pris en compte, qu'on fasse la formation des joueurs qui sont dans le championnat sénégalais". Et pour ceux qui sont en Europe, "ils doivent se battre pour être dans l'équipe A...". 


Samedi 12 Décembre 2015 - 18:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter