Bras de fer Etat et Mairie de Dakar : Barthelémy Dias se défoule sur Macky et défend Khalifa Sall



Bras de fer Etat et Mairie de Dakar : Barthelémy Dias se défoule sur Macky et défend Khalifa Sall
L'opposition de l'Etat à l'emprunt obligataire de la Ville de Dakar agite Barthélemy Dias. Le maire socialiste se dit "indisposé" par l'attitude de l'Etat qui a bloqué cette procédure d'emprunt initié par la mairie de Dakar. "L'emprunt obligataire est variable, rentable et bancable. Il a comme partenaires la Fondation Bill et Mélinda Gates, l'Usaid et bénéficie de l'appui technique de CCF bourse. Donc, l'argument des techniciens du ministère de l'Économie et des Finances ne tient pas la route", indique M. Dias qui demande à l'Etat d'arrêter ce qu'il est en train de faire à Khalifa Sall. 
Sur les colonnes de l'AS, il soutient "au lieu de chercher à créer des problèmes, on doit l'accompagner. Je rappelle que Khalifa Sall n'a pas été nommé, il n'a pas non plus été désigné, il a été élu au même titre que Macky Sall et il a reçu la bénédiction du Conseil municipal de la Ville de Dakar pour lancer cet emprunt obligataire. Khalifa Sall doit être encouragé, félicité. Il mérite même honneurs et des éloges pour avoir voulu faire cet emprunt ce qui se fait de mieux dans les marchés internationaux", assène Barthélémy Dias.

Ibrahima Khalil

Samedi 21 Février 2015 - 11:05




1.Posté par Caps le 22/02/2015 14:58
N'allons pas trop vite en besogne! Au Senegal on est trop habitué à des réactions épidermiques et spontanées,sans réflexion préalable de notre part et cela nous mène souvent à des polémiques puériles et stériles voire des conjectures!S'il y'a une constante claire dans cette affaire,c'est bien le fait qu'il s'agit là d'une innovation de taille dans le mode de financement d'une Collectivité Locale,au Senegal en tout cas!Quel observateur avisé peut aujourd'hui dire qu'il n'a pas été pris de cours par l'idée(oh combien lumineuse !) et l'initiative pratique qu'a eu Khalifa Sall de faire recours à ce type de financement innovant pour une municipalité ? A mon sens,l'effet de surprise joue donc à la décharge du Gouvernement de Macky Sall qui ne s'attendait certainement à une telle annonce.Aussi,devant une telle impréparation,accentué par un nouveau contexte de rapports entre l'Executif Central et les Collectivités Locales (Acte 3 de la Décentralisation),il est normal que le Gouvernement puisse se montrer un peu hésitant à donner tout de suite sa "bénédiction" sans avoir réfléchi sur les types de risques qu'un tel choix implique pour lui.En effet ,le premier risque pour Macky Sall est naturellement le risque politique avec l'appropriation d'un éventuel succès de l'opération par l'intiateur et/ou son parti(PS) au détriment du parti présidentiel(APR).Seulement cet argument ne peut être valablement mis en avant sans être attaqué pour son manque d'objectivité .Par conséquent ,lin.ont d.autre choix que d'invoquer les "procédures administrativo-techniques"qui peuvent s'avèrer très complexes dans ce genre de montage financier,vu le nombre d'acteurs concernés(l'Emetteur,l'UEMOA,laBCEAO,les Partenaires Privés Garants,le Partenaire Technique en l'occurrence CGF Bourse et enfin l'Etat du Senegall qui est ,qu'on le veuille ou non La Caution naturelle d'une telle opération !
Alors ! Que nos Chers Gouvernants veuillent bien "bloquer" la procédure d'approbation le temps de mieux "étudier" le risque "technique "porté par l'opération inédite,qu'à cela ne tienne ! Si tant est qu'ils admettent qu'ils sont tenus par un délai de rigueur raisonnable au bout duquel ils prendront forcément une décision en la motivant sans faux fuyants!
Je dirais à mon ami Barth que c'est là où il faut attendre Macky et son Clan,plutôt que de ruer sur les brancards dès la moindre contrariété politique ou politicienne ! JUST WAIT AND SEE !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter