Brazzaville-Dakar via Bamako: Ecair maille les capitales africaines



 Dans le cadre de l’expansion de son réseau, ECAir, Equatorial Congo Airlines, la compagnie aérienne nationale de la République du Congo,  a inauguré la desserte Brazzaville-Dakar via Bamako, dimanche dernier.  Ainsi qu'au lendemain du  vol inaugural sur la ligne Brazzaville-Bamako-Dakar, les responsables ont fait face à la presse hier au monument de la Renaissance.

 
 
A cette occasion, le responsable de la communication d’ECAir  estime qu’il  compte devenir la compagnie aérienne leader en Afrique central avec des destinations au niveau national mais aussi international, afin de resserrer les liens entre l’Afrique de l’Ouest et Centrale. «Souvent les passagers sont obligés  de passer par la France ou Dubaï pour revenir en Afrique, ce qui n’est pas normal. Nous essayons d’avoir un réseau  complet pour permettre aux passagers de pouvoir utiliser une compagnie africaine », éclaire Nicola  Negos.
 


L’ambassadeur du Congo au Sénégal, Pierre Michel Nguembé  a, pour sa part, expliqué qu’il s’agit d’une réponse à une demande importante. Ce, au moment où "il faut se déplacer à la fois vite,  moins cher et sans trop de fatigue". Ainsi dira t-il: « C’est important d’avoir un hub  en plein Afrique centrale,  les populations d’Afrique en ont besoin car il est difficile de se rendre dans plusieurs capitales africaines. Et, "avec le hub de Brazzaville qui est au centre de l’Afrique, le déplacement plus facile est un atout important", selon lui.
 

 
ECAIr part du principe que Bamako (République du Mali) et Dakar (République du Sénégal) sont deux capitales majeures en Afrique de l’Ouest. L’instauration de cette desserte trois fois par semaine (mardi, jeudi et dimanche au départ de Brazzaville ; mercredi, vendredi, lundi au départ de Dakar ou Bamako) répond, déclarent-ils, à une demande croissante de la part des passagers. Cette nouvelle desserte constitue à cet effet,  une étape cruciale et stratégique et devrait permettre le renforcement des échanges et coopérations entre le Congo, le Mali et le Sénégal, plus généralement avec le reste de l'Afrique de l’Ouest.
 

 
Selon Fatima Beyina-Moussa, Directeur général d’ECAir avec l’inauguration de ces deux nouvelles lignes vers Bamako et Dakar, quelques semaines après l’ouverture de la destination Libreville et de la mise en place d’un vol quotidien Brazzaville/Paris, Brazzaville/Dubaï,  la structure renforce ainsi sa présence sur le continent. Et cette année, dans le cadre de l’expansion du réseau et de sa  flotte, il s’agira de transformer l’aéroport de Maya-Maya en un véritable hub en Afrique centrale en offrant aux passagers de nombreuses rotations et un service de haute-gamme.
 


Les vols vers Bamako et Dakar seront exploités en Boeing 757-200, d’une capacité de 148 sièges (16 en Business et 132 en Economy) jusqu’au 1er juin, puis en 737-700 (12 sièges en Business et 112 sièges en Economy). Ces deux nouvelles destinations complètent l'offre d’ECAir qui dessert déjà sur le réseau régional, Cotonou (Bénin), Douala (Cameroun), Libreville (Gabon) et Kinshasa (RDC).
 
 


Mercredi 25 Mars 2015 - 00:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter