Brésil: Michel Temer à son tour menacé par un scandale de corruption

Nouvelle effervescence politique au Brésil : un peu plus d’an après la destitution de Dilma Rousseff, c’est son successeur Michel Temer qui est dans la tourmente. Selon le quotidien O Globo, il aurait payé le silence d’un allié gênant dans une affaire de corruption. Une demande de destitution a déjà été présentée au Congrès.



Brésil: Michel Temer à son tour menacé par un scandale de corruption
Des manifestants se sont très vite rassemblés dans la soirée du 17 mai 2017 devant le palais présidentiel à Brasilia, où de nombreux véhicules sont venus klaxonner sous les fenêtres de Michel Temer et réclamer sa démission. Une manifestation a également eu lieu à Sao Paulo pour réclamer des élections anticipées.

Ce nouveau rebondissement dans l’affaire de corruption à Petrobras a fait l’effet d’une bombe dans le pays. Michel Temer aurait en effet acheté le silence d’Eduardo Cunha, ancien président de la Chambre des députés lui-même condamné à la prison pour corruption. O Globo affirme que le procureur général serait en possession de preuves, sous forme d’enregistrement. Information non confirmée par ce dernier.

Le président Temer a en tout cas formellement démenti ces accusations dans la soirée. Mais, au Congrès, une demande de destitution du président a déjà été présentée. Le chef de l'un des principaux partis de la coalition gouvernementale, Aécio Neves, est également atteint de plein fouet par le scandale.

RFI

Ousmane Demba Kane

Jeudi 18 Mai 2017 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter