Brigitte et Emmanuel Macron : une histoire d`amour... et de style !

Dans un entretien à Paris Match, le candidat d'En Marche! se livre sur les grandes étapes de son parcours et les épreuves qui ont fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. A quelques jours du second tour de l'élection présidentielle, pour laquelle il fait figure de favori, Emmanuel Macron revient sur la plus grande épreuve de sa vie, les débuts compliqués de son histoire d'amour avec son épouse, Brigitte.



Brigitte et Emmanuel Macron : une histoire d`amour... et de style !
On lui parle souvent de son parcours de banquier d'affaire, de conseiller de François Hollande ou de ministre de l'Economie, lui préfère parler de son parcours universitaire et amoureux. Selon Emmanuel Macron, ce sont ces deux étapes qui l'ont façonné en tant qu'homme. Il faut dire que très jeune, il a choisi d'être libre, libre de mener sa vie, libre de vivre son amou­reux pour une femme plus âgée.
 
Dans un entretien accordé à nos confrères de Paris Match, le candi­dat d'En Marche! S’étend sur ces étapes, et explique même que la plus grande épreuve de sa vie a sans aucun doute été de faire accep­ter ses choix de vie à tous. Conscient que sa famille est «un peu diffé­rente», le candidat explique comment son choix de vie a influencé son parcours.
 
Son amour pour Brigitte, alors qu'il n'était encore qu'adolescent et lycéen dans la ville d'Amiens, s'est imposé à lui, et a « forgé son caractère », « Parce que notre couple n'était pas un couple orthodoxe, et accepté dans la ville de province qui était la mienne, ou dans mon entourage, quand ça m'est arrivé».
Déter­miné à prou­ver à tous que la rela­tion qu'il entre­tient avec celle qui est encore Brigitte Auzière (Ndlr: du nom de son premier mari), il a dû partir à Paris terminer sa scolarité, et revenir pour tenir la promesse qu'il avait faite à sa future épouse: « Madame, je vous épouserai ».
 
Il avait déjà déclaré à Jean-Jacques Bour­din sur RMC: «je n’ai pas de leçons à recevoir sur la famille, j’ai ma vie, ma famille, elle n’est pas classique non plus, je sais le poids du regard des autres, l'humiliation». A Paris Match, il poursuit en expliquant que sans cette épreuve, il ne serait pas l'homme qu'il est désor­mais. « Cela a créé en moi une part irré­duc­tible de colère. »
 
«C'est cela qui m'a forgé le caractère. Après j'ai connu beaucoup d'échecs aussi, mais j'ai toujours su rebondir.  Je ne me suis pas construit dans le regard des autres et dans le respect de la norme. Je me suis construit dans le rapport à une sincé­rité et à la force de l'évidence de ce que l'on ressent et de ce que l'on veut».

Et d'ajouter : « Il y a eu des ricanements. On a condamné parce que bien des gens sont hypocrites». S'il estime que son épouse Brigitte a sans doute dû faire preuve d'encore plus de courage pour assumer cette relation, il en tire désormais un enseignement pour son parcours poli­tique. C'est dans l'adversité qu'il a compris le monde qui l'entourait. Désormais, à l'entendre, il est prêt à relever d'autres défis plus importants encore, à seulement 39 ans.


Aminata Diouf

Lundi 8 Mai 2017 - 16:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter