Brouille entre APR et Rewmi : Macky ne décroche plus aux appels d’Idy

La crise entre le Rewmi d’Idrissa Seck et l’Alliance Pour la République (APR) de Macky Sall a atteint son paroxysme. Elle est devenue tellement profonde que le président de la République refuse de prendre l’ancien premier ministre au téléphone, à en croire des émissaires du patron de Rewmi qui se sont confessés à Mamadou Lamine Diallo de Tekki.



Brouille entre APR et Rewmi : Macky ne décroche plus aux appels d’Idy
Le chef de l’Etat n’a pas aimé les sorties d’Idrissa Seck, un des responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) qui avait combattu à ses côtés lors de la dernière présidentielle. Dans le cadre de la campagne d’explications menée auprès des responsables de BBY,  une délégation de la formation orange avec à sa tête le député Oumar Sarr et l’ancien président de l’Assemblée nationale Youssou Diagne, s’est rendue chez le chef de file de du Mouvement Tekki au siège dudit mouvement.
 
A Mamadou Lamine Diallo, les émissaires du maire de Thiès auraient d’après nos confrères de « La tribune », indiqué que la crise était devenue tellement profonde entre ces deux parties que le président de la République, Macky Sall « refuse systématiquement de prendre tout appel venant d’Idrissa Seck ». Cette coupure de connexion entre les deux anciens lieutenants de Wade est notée depuis qu’Idrissa Seck a révélé que l’ancien régime a laissé dans les caisses de l’Etat près de 418 milliards de FCFA.
 
Les mêmes sources de confier que M. Seck se prépare à la mise sur pied d’un groupe parlementaire dans le but de prendre les devants de la séparation.


Lundi 15 Avril 2013 - 12:18




1.Posté par N'diaye Fatou le 16/04/2013 12:14
Je pense que Idrissa Seck a parfaitement raison de prendre position s'il n'est pas d'accord avec les dire et les positions du chef de l'Etat. Nous sommes en démocratie. Macky Sall veut que tout les leaders soient à sa merci, il a peur, donc Il écarte tous les leaders compétants pour se protéger et pour être élu en 2017. Il doit comprendre que les sénégalais ne sont pas dupes. Il doit tenir ses engagements et promesses losqu'il était candidat sinon les sénégalais le feront partir comme ils ont fait partir Wade, c'est tout.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter