Brûlot du colonel Ndaw: le MFDC se signale et pose ses conditions



Brûlot du colonel Ndaw: le MFDC se signale et pose ses conditions
Les sorties se multiplient autour du livre « Pour l’honneur de la gendarmerie nationale » du colonel Ndaw qui aborde le fumeux dossier Casamance. Le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) se prononce par la voix d’Abdou Elinkine Diatta. Chef rebelle qui ne réclame non moins que l’audit du dossier qui pèse selon lui, pas moins de 50 milliards car « Wade donnait trois (3) millions, douze (12) tonnes de riz par cantonnement et par mois ». Alors « émissaire direct,  chargé de mission au côté du prélat, je savais ce qui se passait avec la présidence », affirme le chef rebelle qui indique, « effectivement le dossier Casamance, c’est une cagnotte de 50 milliards qui a finalement divisée la présidence en lobbying » qui ne se ratait pas.


« Quand quelqu’un gère le dossier, il y a un lobbying qui agit contre l’autre ». Pis, selon lui, ces derniers « allaient même jusqu’à infiltrer des bandits dans l’armée en Casamance pour seulement mettre les bâtons dans les roues des autres ». Donc, dit Abdou Elinkine Diatta, « le problème est très complexe ». Ce, avant de citer le général Fall, ancien haut commandant de la gendarmerie, accusé par le colonel Ndaw de s’être enrichi dans le cadre du conflit casamançais. Selon le chef rebelle, le Général Fall lui a fait la guerre. Mais pour l’heure, telle est la position du MFDC sur la question, « nous pensons qu’il faut des audits sérieuses d’abord de tous ceux qui ont géré le problème de la Casamance ».


Car dit Abdou Elinkine Diatta, « à l’époque, il y avait aussi un contentieux entre le groupe du jeune général Fall et du ministre de l’Intérieur, l’actuel président sur ce même dossier ». 


Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter