Bureau de l’Assemblée nationale : les populations ne ratent pas les Députés

Cet après-midi, on en saura plus si la confiance de chef de l'Etat sur Moustapha Niasse sera renouvelée avec la présidence de l'Assemblée nationale. Par contre, une certitude est n'est du côté de bon nombre de Sénégalais qui juge le travail des députés.



L'Assemblée nationale est l'institution où le peuple délègue ses représentants appelés députés, pour exercer le pouvoir législatif. Elle vote la loi, contrôle l'activité gouvernementale. Par contre, l'exécution de cette mission est mal jugée par un bon nombre de Sénégalais. Pour eux, les députés ne sont là que pour leurs propres intérêts et non pour l'intérêt du peuple.

Balla Moussa Mané, la vingtaine, explique que les députés ne font que défendre leur intérêt et celui de leur leader. « Nos députés, une fois élus à l'Assemblée nationale, ils oublient que c'est le peuple qui les a élus. Ils ne sont là que pour leur propre intérêt, soit l'intérêt de leur leader par exemple le président de la République, mais jamais pour le peuple. Nous voyons parfois des lois qui viennent à l'Assemblée en faveur de la population, mais ces lois ne seront pas votées parce que tout simplement le pouvoir n'aime pas ces lois ».

Aissatou Diédhiou, rencontré à la Sicap Liberté, une jeune fille au teint claire de taille moyenne, aborde dans le même sens que M. Mané. Selon elle, il n'y aura jamais un vrai débat d'idée pour ce qui intéresse la population, car la majorité est présidentielle.

Assis sur les bancs publics, en face du lycée Fadia, Abib Faye, d'expliquer que : « les députés, ne font pas exactement ce que nous attendons d'eux. Ils oublient qu'ils sont les députés du peuple. Même les Député des autres partis ne défendent que leur parti. Chaque fois, ce qui nous fatigue, c'est la politique partisane. Chaque jour, il y a des tiraillements ; moi, je suis de l'APR, d'autres se ranges du côté de ; c'est le PDS, etc. Quand on est en période électorale, on peut comprendre, mais une fois les élections terminées, nous devons l'aider pour l'émergence du pays ».

Son ami Amdy Moustapha Seck, habite aussi aux parcelles Assainies et souligne qu'il n'est pas très connecté, mais salue les bonnes choses que font les députés. « Il faut les remercier pour les bonnes choses qu'ils font. 

Pape Waly Diouf est élève ingénieur à l'École Polytechnique de Dakar, « les députés ne font pas correctement leur travail. Lors des réunions de députés à l'Assemblée nationale, ils ne rendent pas compte. Ils s'allient à la cause du parti au pouvoir. Ils ne sont pas là pour le président, ils sont élus comme le représentant du peuple. Pourquoi avoir peur. Ils ne sont pas des ministres qui sont nommés parle le président et qui peut les changer à tout moment ».

« Les députés doivent défendre l'intérêt des populations et non du président. Que des promesses non tenues. Voter des projets de loi qui ne répondent pas à la préoccupation de la population, y a problème. Mais malheureusement, c'est ce qui se passe. La mouvance présidentielle va toujours dicter sa loi. Ce que je demande aux députés, c'est de travailler pour l'intérêt de la population. De voter des projets de loi pour le développement de ce pays. Créer des emplois, etc. Au lieu de se ranger derrière le président et d'oublier le peuple qu'ils doivent représenter », peste Papis Badji étudiant à l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD).


Mardi 14 Octobre 2014 - 12:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter