Bureau politique du Ps : Les pro-Tanor répondent à Khalifa et Cie

La réunion du Bureau politique du Parti socialiste (Ps) qui s’est tenue ce samedi a servi de tribune pour les proches d’Ousmane Tanor Dieng de descendre en flamme la bande à Khalifa Sall. En effet, Abdoulaye Wilane qui a débuté les hostilités a tiré à boulets rouges sur les 9 socialistes dont Baba Fall sous mandat de dépôt, avant que Serigne Mbaye Thiam, plus mesuré, ne réitère la détermination des socialistes à poursuivre leur chemin avec sérénité.



Bureau politique du Ps : Les pro-Tanor répondent à Khalifa et Cie
«Les gens qui ne se retrouvent pas dans leurs partis créent leurs propres partis. Le parti est une manière de se faire entendre par le peuple», a déclaré Abdoulaye Wilane au sortir de la réunion du Bureau politique du Ps qui s’est tenue ce samedi à la Maison du parti à Colobane.

Revenant sur les violences survenues à leur siège le 5 mars 2016 et qui ont valu à Bamba Fall et 8 autres socialises d’être placés sous mandat de dépôt, le maire de Kaffrine tempête «Des personnes avaient payé des jeunes pour saboter la réunion. Nous les considérons comme des délinquants et aujourd’hui, elles sont derrière les barreaux. Ces personnes se croyaient courageuses et pensaient  que personne ne parlerait de leurs actes. Des personnes qui ne sont pas capables de tenir un débat télévisé prétendent pouvoir diriger le Ps. Le Parti socialiste n’est pas un moyen de recherche d’argent ni de pouvoir. S’il y  une victime aujourd’hui, c’est uniquement le Parti socialiste

Cette position est partagée par Serigne Mbaye Thiam. : «Le Parti socialiste condamne toute activité fractionnelle tendant à fragiliser le parti », déclare-t-il.

Et de poursuivre : «Nous n’avons pas discuté de sanction malgré le fait qu’il y ait des camarades qui, dans leur intervention, ont évoqué cette idée. Nous pensons qu’il faut épuiser toutes les ressources de consultation, des négociations, des débats avant d’en arriver aux sanctions».

N’empêche, précise-t-il : «cela ne veut pas dire non plus qu’un militant ou responsable du Ps est à l’abri des sanctions».

Ousmane Demba Kane

Lundi 16 Janvier 2017 - 09:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter