Burkina : Alain Edouard Traoré, ex-ministre de Compaoré, écroué pour « détournements de deniers publics »

À en croire des sources judiciaires, Alain Edouard Traoré, ex-ministre burkinabè de la Communication et porte-parole du dernier gouvernement du président déchu Blaise Compaoré, a été arrêté mardi et écroué pour des malversations présumées.



Burkina : Alain Edouard Traoré, ex-ministre de Compaoré, écroué pour « détournements de deniers publics »
Le parquet soupçonne Alain Edouard Traoré d’être impliqué dans des malversations présumées concernant la Radiodiffusion télévision nationale du Burkina Faso (RTB). L’ancien ministre et dernier porte-parole du gouvernement de l’ex-président Blaise Compaoré a été arrêté le 3 novembre à Ouagadougou, selon des sources judiciaires.
 
« Alain Edouard Traoré a été interpellé et amené à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) hier 3 novembre dans le cadre de sa mise en accusation pour des faits de détournements de deniers publics », a annoncé le procureur de la Haute Cour de justice, Armand Ouédraogo indiquant qu’il avait été « auparavant » auditionné et laissé en liberté par la commission d’instruction de la Haute cour de justice.
 
Les députés du parlement intérimaire du Burkina ont voté mi-juillet une mise en accusation de neuf ministres dont Alain Edouard Traoré pour « détournements de deniers publics » et « enrichissements illicites ». Blaise Compaoré a lui été accusé de « haute trahison ».
 
Dans sa résolution de mise en accusation, le Parlement reprochait notamment à l’ex-ministre de la Communication de « multiples violations intentionnelles des procédures de passations des marchés publics [qui] ont eu pour conséquence de détourner ou dissiper la somme de 100 millions de francs CFA soit 150 000 euros appartenant à l’État à son seul profit ».
C’est le quatrième ministre du dernier gouvernement de Blaise Compaoré à être écroué pour malversations.
 

Khadim FALL

Mercredi 4 Novembre 2015 - 08:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter