Burkina Faso: Benewendé Sankara mise sur une campagne de proximité

Depuis dimanche dernier, les quatorze candidats à la présidentielle au Burkina Faso sont en campagne. Le candidat des sankaristes, Bénéwendé Stanilas Sankara a rencontré les populations des quartiers périphériques de Ouagadougou et de certains villages proches de la capitale. Pour porter son message, le candidat a choisi la campagne de proximité dans la capitale.



Une tente, quelques chaises et une sonorisation de fortune. Voici pour le matériel. A la tête d’une délégation d’une dizaine de personnes, le candidat sankariste, Bénéwendé Sankara a sillonné les arrondissements de Ouagadougou et sa banlieue.

« Nous avons commencé à toucher les dures réalités du terrain pour justement dire que nous les connaissons, nous les maîtrisons, souligne Bénéwendé Sankara. Et c’est en fonction de ces dures réalités que nous voulons apporter des réponses. »

N’hésitant pas au passage à égratigner certains adversaires politiques : « Même si le tronc d’arbre fait 5 000 ans dans l’eau, il ne deviendra jamais un caïman », lance le candidat.

Une stratégie payante sur le terrain

Les populations de Bissighin, victimes d’inondation il y a quelques mois, saluent cette démarche du candidat sankariste.

« Franchement nous n’avons pas vu un candidat qui parle clairement avec les gens comme Me Sankara », se réjouit un habitant.

« Les candidats viennent, ils repassent une vingtaine d’années plus tard, ils nous promettent qu’ils vont faire des choses pour notre coin, mais rien n’est fait, regrette un autre. Nous lui faisons confiance. Nous savons que tout ce qu’il dit, il va le faire. »

« Nous tous, on a des diplômes, mais on n’a pas de travail. Il a dit que s’il gagnait, il améliorerait la distribution d’eau, il construirait des lotissements. C’est ce qui nous concerne ici », note celui-ci.

« Une fois élu président, il nous tirera de la misère et je crois que c’est l’essentiel ici », résume un homme.

Dès ce jeudi, le candidat Bénéwendé Sankara ira à la rencontre des populations de l’intérieur du pays.
source:rfi.fr


Dior Niang

Mercredi 11 Novembre 2015 - 07:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter