Burkina Faso: l’armée lance l'assaut

Les forces de sécurité ont lancé l’assaut à l’hôtel "Splendid" à Ouagadougou vers 1 heure GMT, comme l’a annoncé plutôt, le ministre des affaires étrangères, Alpha Barry.



Des tirs sont entendus en ce moment sur place, selon notre correspondant.

Les commandos déclenchent des explosifs en ce début d'opération et une partie du lobby de l'hôtel est en feu.

Le directeur d'un hôpital local qui s'est entretenu avec certains blessés, estime qu'il pourrait y avoir une vingtaine de morts.

Mais le nombre exact de morts, de blessés ou des otages n'est pas encore connu.

L'identité des assaillants non plus n'est pas connu avec exactitude.

Al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l'attaque mais pour l'instant aucune autre source n'a confirmé cette déclaration.

D'après diverses sources, trois hommes armés et enturbannés étaient entrés dans l'hôtel situé sur l’avenue Kwame Nkrumah, l’artère principale de la capitale burkinabè.

Plusieurs tirs et explosions ont ensuite été entendus vendredi soir dans cet hôtel, l'un des principaux du centre de Ouagadougou.

L'établissement accueille essentiellement des Occidentaux et le personnel des agences onusiennes.

La gendarmerie avait déployé son unité spéciale sur les lieux et des véhicules étaient en feu devant l'hôtel il y a quelques heures.

Image Outre l'hôtel "Splendid", un café-restaurant également très fréquenté par une clientèle étrangère, "le Cappuccino" a également été visé par des tireurs.

Un couvre-feu allant de 23 heures à 6 heures a été décrété dans la ville.

Source : BBC Afrique



Dimanche 17 Janvier 2016 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter