Burkina Faso: qui sont les membres de la commission constitutionnelle?

Au Burkina Faso, les 92 membres de la commission constitutionnelle sont désormais connus. Parmi eux figurent des représentants des partis politiques de la majorité, de l'opposition, des autorités religieuses et coutumières, des organisations de la société civile, des représentants des Forces de défense et de sécurité, des Burkinabè de l'extérieur, des mouvements et associations de jeunesse et de femmes. Ces personnes ont la tâche de proposer la nouvelle Constitution du pays. Celle du passage à une cinquième République.



Burkina Faso: qui sont les membres de la commission constitutionnelle?
Parmi les membres de cette commission, il y a des noms bien connus : maitre Halidou Ouedraogo, l'ex-président du mouvement burkinabè des droits de l'homme et des peuples. Celui-là même qui a lutté pendant plusieurs années pour réclamer justice pour Norbert Zongo et les autres crimes impunis.
On y retrouve également Luc Marius Ibriga, enseignant de droit à l'université de Ouagadougou et président de l'autorité supérieure de contrôle d'Etat, le constitutionnaliste Abdoulaye Soma, conseiller spécial de l'ex-Premier ministre Yacouba Isaac Zida.

D'un côté, la majorité au pouvoir est entre autres représentée par Yarga Larba, ex-ministre de la Justice sous Blaise Compaoré, maitre Ambroise Farama, l'un des avocats de la famille Sankara et Lassané Savadogo, l'actuel directeur général de la caisse nationale de sécurité sociale.

De l'autre, ceux qui ont soutenu le projet de modification de la Constitution sous Blaise Compaoré, Achille Tapsoba, du CDP, l'ex-parti au pouvoir, et Gilbert Noel Ouedraogo de l'ADF/RDA, partageront la même table avec Abdoul Karim Sango de l'UPC et Victorien Tougouma, candidat malheureux à la dernière présidentielle pour le compte de l'opposition politique.

A noter que les chefs coutumiers, les opérateurs économiques, les forces armées nationales et les syndicats sont tous représentés dans cette commission constitutionnelle. Leur mission : élaborer le projet de la nouvelle Constitution du Burkina Faso.
 

rfi.fr

Vendredi 3 Juin 2016 - 08:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter