Burkina: Kafando remercie et invite les députés à voter les réformes

Au Burkina Faso, pour la première fois dans l'histoire du Parlement burkinabè, le président de la transition s'est adressé aux députés. Michel Kafando est allé témoigner sa gratitude aux députés pour leur résistance au coup d'Etat de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle. Le président de la transition a également exhorté les députés à adopter les recommandations de la Commission nationale des réformes et de la réconciliation.



Pour cette première adresse à l’Assemblée, Michel Kafando a saisi l'occasion pour saluer le travail législatif abattu par les députés du Parlement de la transition et surtout la résistance du président du Conseil national de la transition face aux putschistes.

« Nul ne peut ignorer le rôle éminent que vous avez joué lors du plus ignoble attentat à la liberté du peuple burkinabè le 16 septembre 2015 », a-t-il salué.

Michel Kafando a également appelé les députés à adopter les recommandations de la Commission nationale de la réconciliation. A la remise de son rapport, cette dernière avait en effet proposé une charte de la réconciliation, un nouveau code électoral et un projet de Constitution. Et le gouvernement souhaite l'adoption de ces documents par les députés.

« Laissez-moi vous dire cependant que vous n’auriez rien fait encore si vous n’adoptiez pas au plus vite les pertinentes recommandations de la Commission de réconciliation nationale permettant d’apurer le passif et de parvenir après justice rendue à une réconciliation vraie, stable et pérenne », a-t-il insisté.

Cherif Sy, le président du Parlement intérimaire, a qualifié d'« historique et mémorable » cette intervention du président Michel Kafando à l'Assemblée nationale. « C’est une adresse qu’il a fait à la nation burkinabè pour qu’elle se réconcilie avec elle-même parce que d’une manière magistrale, elle a su mettre fin à la forfaiture à laquelle nous avons assisté en septembre. »

Pour Michel Kafando, le passage à une Ve République doit figurer en priorité sur l'agenda du futur gouvernement après les élections.

source:rfi.fr


Dior Niang

Mercredi 28 Octobre 2015 - 13:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter