Burkina: L’épouse de Sankara souhaite que la Côte d’Ivoire "réponde positivement" au mandat d’arrêt contre Compaoré

L’épouse de l’ex-chef d’Etat burkinabè, Mariam Sankara a souhaité mardi que le président ivoirien Alassane Ouattara "réponde positivement" au mandat d’arrêt international émis contre Blaise Compaoré dans l’affaire de l’assassinat de son époux Thomas Sankara, espérant que la Côte d’Ivoire ne va pas "continuer à garder" le président déchu.



Burkina: L’épouse de Sankara souhaite que la Côte d’Ivoire "réponde positivement" au mandat d’arrêt contre Compaoré
"Je pense que les autorités ivoiriennes ne cautionnent pas l’impunité, elles ne vont pas continuer à garder" M. Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute en octobre 2014, a affirmé Mme Sankara, à la Radio France internationale (RFI). Lundi, la justice burkinabè a annoncé avoir émis un mandat d’arrêt international contre le président déchu pour son implication présumée dans la mort de M. Sankara, tué en 1987 lors d’un putsch qui "a profité" à Blaise Compaoré.
 
Mariam Sankara qui dit attendre "la vérité" sur cette affaire, estime que M. Ouattara devrait "répondre positivement" et "laisser rentrer" Blaise Compaoré "pour répondre à la justice Burkinabè". M. Compaoré (64 ans) a été contraint à la démission sous la pression de la rue le 31 octobre 2014 après avoir tenté de modifier la Constitution pour briguer un autre mandat après 27 ans de pouvoir. 

Khadim FALL

Mardi 22 Décembre 2015 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter