Burkina: ONU, UA et Cédéao condamnent, "exigent la libération des otages"



Burkina: ONU, UA et Cédéao condamnent, "exigent la libération des otages"
L'ONU, l'Union Africaine et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest ont "exigé" mercredi soir la libération du président intérimaire du Burkina Faso et de son Premier ministre retenus en otage par des militaires d'un corps d'élite à Ouagadougou.
"L'UA, la Cédéao et les Nations Unies exigent la libération immédiate et inconditionnelle des otages.

Elles soulignent avec force que les auteurs de cet enlèvement inacceptable répondront de leurs actes et seront tenus responsables de toute atteinte à l’intégrité physique du Président du Faso, du Premier Ministre et des autres personnalités qu’ils détiennent", écrivent les trois organisations dans un communiqué conjoint diffusé sur le site internet de l'UA.

Khadim FALL

Mercredi 16 Septembre 2015 - 20:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter