Burkina : les Forces armées annoncent cinq millions F CFA pour "soutenir" les victimes du putsch manqué

Les Forces armées nationales burkinabè vont octroyer cinq millions F CFA pour "soutenir" les victimes du putsch manqué du 16 septembre, en marge de la célébration de leur 55e anniversaire, a annoncé mardi le colonel-major Oumarou Sawadogo, à la presse à Ouagadougou.



Cette contribution de l’armée sera remise mercredi à la ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, Angéline Zan, a indiqué le colonel Sawadogo, président du comité d’organisation du 55e anniversaire de l’armée burkinabè.

 

Le 16 septembre, des éléments de l’ex-garde prétorienne (Régiment de sécurité présidentielle) du président déchu, Blaise Compaoré, ont perpétré un coup d’Etat qui s’est soldé par la mort de 14 civils et 251 blessés.

 

Pour une prise en charge des blessés de ce putsch manqué et des parents des personnes décédées à la suite de ces événements, une délégation du Conseil national de la transition burkinabè (CNT), organe législatif burkinabè, a remis le 12 octobre, dix millions de franc CFA au ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale.

 

Après le putsch, l’ex-garde présidentielle s’est retrouvée confronter à un rejet général de la société civile et partis alliés, syndicats et de l’état-major général des armées.

 

Des chefs de corps de l’armée burkinabè à l’intérieur du pays ont rallié Ouagadougou pour obliger les ex-putschistes à déposer les armes et à renoncer au pouvoir, après diverses manifestations devant leurs camps en province leur demandant de prendre leur responsabilité.

Source : Alerte Info



Mardi 27 Octobre 2015 - 16:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter