Burkina : trois morts et au moins 13 blessés à Ouagadougou vendredi

Trois personnes sont mortes et au moins 13 ont été blessées vendredi lors des violences après le coup d'État au Burkina Faso, selon un médecin du centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo, principal hôpital de Ouagadougou.



Cela pourrait porter à six le nombre de personnes tuées depuis le début du coup d’État militaire. Jeudi 18 septembre, une source hospitalière avait fait état de 3 morts et 60 blessés.  D’autres bilans circulaient toutefois, faisant de six décès confirmées ou d’une dizaine de personnes décédées, selon la société civile.

Dans la capitale, les hommes du Régiment de Sécurité présidentielle (RSP), l’ancienne garde prétorienne du président déchu Blaise Compaoré chassé du pouvoir en 2014, ont de nouveau ouvert le feu vendredi pour disperser des groupes de manifestants. Les barricades se sont toutefois multipliées et les rassemblements se sont poursuivis en région, notamment près de la frontière ivoirienne ou à Bobo Dioulasso.

Une médiation de la Cedeao, soutenue par l’Union africaine et l’ONU, est actuellement en cours sous la direction de Macky Sall et Boni Yayi, les président sénégalais et béninois.

Source:Jeune Afrique



Samedi 19 Septembre 2015 - 10:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter